Equipe I Lormont - Hendaye

Lormont 30 - 23 SH

Pour Hendaye : 3pénalités et 2 transformations de Le Gall, 2 essais (Giorgadze et Zubizarreta)

Le coup d’envoi est donné par les locaux qui d’entrée montrent leur volonté de produire du jeu. Les Xuriak sont bien en place en défense. Labarthe part sur une touche mais se fait pénaliser pour avoir garder le ballon au sol. Le buteur local est trop court et les blancs se dégagent. Les Lormontais continuent à mettre la pression mais sur un ruck les blancs récupèrent le ballon. Antton Mondela tape un coup de pied à suivre dans le dos de la défense locale mais le rebond ne sourit pas à Sallaber qui n’avait plus personne pour l’arrêter.
On joue depuis 10 minutes et les Xuriak ont laissé passer une occasion qui aurait pu les mettre en confiance et faire douter l’adversaire.
Les locaux, très costauds, continuent à envoyer du jeu et la défense blanche se fait prendre hors jeu sur un regroupement. Des 45 mètres de face, le buteur de Lormont passe 3 points.
Sur le renvoi, Lormont se dégage petitement, et la touche est pour Hendaye. Mais l’alignement local (un seconde ligne de 2,05 m et un troisième ligne de près de 2m) récupère le ballon. Hendaye ferraille au sol et obtient une pénalité que Le Gall transforme de 30m en coin remettant les 2 équipes à égalité (15e).
Sur le renvoi les Lormontais récupèrent le ballon, produisent plusieurs temps de jeu et sur un renversement, la défense hendayaise est prise en défaut. Lormont marque son premier essai portant le score à 10-3.
Les Xuriak ne s’en laissent pas compter et essaient eux aussi de produire du jeu. Zubizarreta joue rapidement un coup franc mais le soutien est en retard et le capitaine est sanctionné. Les locaux trouvent de bonnes touches et profitent de leur alignement qui leur procure toutes les munitions dont ils ont besoin. Sur un lancement, leur premier centre (une copie de Bastareau) monopolise deux défenseurs et envoie son compère entre les poteaux pour le deuxième essai portant le score à 17-3. On joue depuis 20 minutes et les occasions hendayaises sont rares. Les Xuriak font toutefois preuve de beaucoup de courage et plaquent à tour de bras, perturbant les locaux dans le jeu au sol. Ces derniers se font pénaliser sur un nouveau regroupement et Le Gall de 45m réduit le score à 17-6 (25e). Les buteurs de chaque équipe vont continuer à meubler le score pour le porter à 20-9 à la 35e.
Sur un regroupement Puleoto est sanctionné d’un carton jaune pour être rentré sur le côté du regroupement en voulant sortir un joueur local qui s’était égaré dans le camp blanc. Réduit à 14, les Xuriak vont alors avoir une belle occasion. Antton Mondela monte une quille magnifique. A la retombée du ballon, Nieucel détourne le ballon pour Zubizarreta qui s’enfonce dans la défense locale et transmet à Laurent qui malheureusement se fait boucler dans les 22 adverses. Lormont repart de plus belle mais les Xuriak tiennent bon et la mi-temps est sifflée par l’arbitre sur le score de 20-9.
Au retour sur le terrain, Legras Giorgadze et Dejean prennent la suite de Dudicourt, Hiriart et Couriol qui n’ont pas démérité. Le coup d’envoi est tapé par Antton Mondela et cafouillé par Lormont. Legras récupère, s’enfonce dans la défense locale et est arrêté à quelques mètres de la ligne. Les soutiens sont présents et le ballon sort pour Antton Mondela qui voit son drop passer de peu à côté.
Le pack blanc ragaillardi, capte enfin un bon ballon en touche et progresse sur un maul, mettant Lormont à la faute. Les Xuriak essaient d’attaquer mais les Lormontais sont dangereux en contre et remontent tout le terrain sur un ballon perdu.
Le 9 local s’échappe derrière sa mêlée mais est bien repris par Labeguerie qui malheureusement se fait pénaliser au sol et à la 53e Lormont mène 23-9.
Bainçonau remplace Antton Mondela à l’ouverture et ce dernier essaie de déstabiliser la défense adverse en relançant tous les ballons. Mais sur un ballon lâché dans les 22, Lormont est efficace et plante son troisième essai synonyme de bonus offensif. Il reste 20 minutes et Lormont mène 30-9.
Inconsciemment, les locaux vont certainement se relâcher et connaissent mal les ressources morales hendayaises. Les Xuriak vont jouer tous les ballons et réussir à marquer deux essai par Giorgadze (68e) et Zubizarreta (78e) allant chercher par la même le bonus défensif et privant Lormont du bonus offensif.
L’arbitre siffle la fin du match.


Hendaye a mieux fini
Battus samedi soir en Gironde, les Hendayais, toujours vierges de succès, ont bien fini la partie.

Battus 30-23 à Lormont, les Hendayais ramènent donc un point de bonus défensif (qui peut valoir cher à l’heure des comptes de fin de saison) de leur voyage en Gironde. Un point dont ils n’osaient rêver à la pause, alors qu’ils étaient largement menés après avoir été malmenés en mêlée et en touche par les banlieusards bordelais.

Hier, quelques Xuriak sont venus voir jouer le voisin luzien, et le long de la main courante, le jeune deuxième ligne Bastien Dejean avouait ses doutes et ses espoirs : « En première période, on n’y était pas du tout, ça allait très mal. Et nous avons su nous rebeller par la suite, et réaliser une grosse deuxième mi-temps qui nous a rassuré. Ce championnat n’est vraiment pas facile, nous avons affronté de grosses équipes, mais nous conservons le moral et nous espérons nous maintenir ».

Tulle et Rodez dans le viseur

À Lormont, Hendaye a récupéré en seconde période son feu follet Jérôme Bainçonau, qui s’est positionné à l’ouverture, et a posé pas mal de problèmes à l’adversaire. Reste maintenant à espérer que l’infirmerie continue à se vider. Dimanche, Limoges vient à Ondarraitz, et c’est un rendez-vous à ne pas manquer. Toujours à la recherche de sa première victoire, le Stade Hendayais espère bien que ce sera pour dimanche.

En attendant, Lormont n’est plus dans la ligne de mire. Tulle et Rodez sont les proies visées par Hendaye pour se maintenir en Fédérale 1.


Malgré le succès (30-23), Vincent Forgues reste prudent.
Pas d’euphorie. Malgré le succès sur Hendaye, concurrent direct au maintien (30-23), les Lormontais et leur capitaine Vincent Forgues retenaient aussi une fin de rencontre non maîtrisée.

« Sud Ouest. » Face à Hendaye, dernier de la poule, avez-vous préparé cette rencontre différemment des autres ?

Vincent Forgues. Nous nous sommes préparés comme si nous allions jouer une équipe de haut de tableau, pour ne pas tomber dans la facilité et se faire surprendre par une équipe qui n’avait rien à perdre. Il n’y avait pas de consignes particulières sinon de prendre en premier lieu les quatre points de la victoire pour suivre à la lettre notre tableau de marche.

Vous passez à côté du bonus offensif suite à un relâchement dans le dernier quart d’heure, que s’est-il passé ?

C’est la question que l’on se pose. L’indiscipline et les nombreuses fautes de mains nous ont pénalisés en remettant notre adversaire dans la partie et en lui permettant d’accrocher un bonus défensif inespéré nous privant par la même occasion d’un point supplémentaire qui nous était acquis à l’heure de jeu. Il faut être plus rigoureux sur ces fins de match pour ne plus se faire surprendre de la sorte.

Vous mettez un client potentiel au maintien à 12 points, est-ce déjà un matelas suffisant pour penser au maintien ?

Je ne pense pas, il faut savoir raison garder et ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre. C’est certes une avance confortable mais il ne faut surtout pas croire que nous sommes arrivés. Si nous perdons des points importants face aux équipes faibles ou de notre niveau, nous pourrions perdre rapidement nos illusions. Il nous faut gérer au mieux ces rencontres à l’avenir.