St Paul1 contre Hendaye1

Défaite 23 à 10

FÉDÉRALE 2 (17e JOURNÉE)
Le froid, le show et l’eau tiède pour le SPS. Les Xuriak « y ont cru ».
SAINT-PAUL SPORT - HENDAYE
Le SPS s’adjuge une victoire importante, mais qui aurait pu être bonifiée
Saint-Paul Sport . . . . . . . . . .23
Hendaye . . . . . . . . . . . . . . . .10

Lieu  : Saint-Paul-les Dax. Spectateurs : 525. Arbitre : M. Flores ( Occitanie ). Mi-temps : 6-3.
Saint Paul Sport : 3 essais de Grugier (43e), Montiel (50e) et Douet (55e) ; 1 transformation (43e) et 2 pénalités de Postis (5e, 33e).
L’équipe  : Lafarge, Persillon, St Guirons, Lalanne, Montiel, Postis(o), Dubun(m), Grugier, Normand, Saint-Etienne , Darmaillacq, Berdoyes, Afonso, Batbedat, Couffignal ; sont entrés : Douet, Cazeaux, Pascouau, Troussier, Seize, Larrieu, Bernadet.
Carton Jaune : Saint-Guirons (77e)
Hendaye : 1 essai Domingues (71e), 1 transformation Gil (71e), 1 pénalité Esclafer (26e)
Carton Jaune  : Danjou (32e).

Le premier acte de cette rencontre à enjeu a vu des Saint-Paulois crispés face à des Hendayais diminués mais vaillants en diable et qui n’ont jamais renoncé dans leur entreprise. Grugier est le premier à allumer le feu, suite à une interception qu’il pousse ensuite au pied, permettant à Postis d’ouvrir le compteur points de Saint-Paul (3-0 dans une entame peu active). Le SPS fait du tricot, une maille à l’endroit, une à l’envers : de belles offensives mais mal gérées, des finitions aléatoires notamment dans la conservation du ballon.
Les locaux se mettent au niveau de l’adversaire, un faux rythme dont Esclafer profite pour les visiteurs en égalisant sur pénalité. Tout est à refaire ou à faire car rien n’a vraiment commencé. Il faut une charge de Dubun pour réveiller la troupe, un coup de clairon qui profite au buteur Postis, Hendaye s’étant mis à la faute. Quelques éclairs donc, mais pas de coup de foudre pour un jeu trop approximatif où Esclafer aurait pu égaliser sans un poteau sortant.

Relâchement coupable
Sans doute sermonnés à la mi-temps, les Saint-Paulois reviennent à leur niveau et font enfin vivre la balle. Grugier capte l’ovale, transperce le couloir, force le verrou et, poussé par son pack, franchit la ligne d’essai (13-3).
Puis c’est Larrieu en neuf plein de ruse qui trouve l’orifice, perce, et en passe muraille trouve son ailier Montiel, qui 40 mètres plus loin signe le deuxième essai (18-3, 50e). Saint-Paul insiste et joue une pénaltouche : Grugier capte l’offrande, sert Douet qui charge jusqu’à l’en but pour l’essai du bonus tant espéré. Mais Hendaye, que l’on pensait coulé au port de la Bidassoa, n’abdique pas.
Les locaux relâchent l’attention et patatras, Domingues vient ôter aux Saint-Paulois la prime du cinquième point par un essai en moyenne position. Quelques actions tranchantes des locaux dans le temps additionnel n’y changent rien, les Saint Paul doivent se contenter d’une victoire non bonifiée.
Ce succès face à la lanterne rouge maintient intactes les chances de maintien des Saint-Paulois, toujours au-dessus de la zone rouge avant d’entrer dans la dernière ligne droite du championnat.
Réaction : « Il y avait la place, mais quand on joue pour jouer au lieu de marquer..., souffle le capitaine du SPS Florian Saint-Etienne. C’est sûr que l’on a des regrets, même si l’essentiel est fait ».
« On y a cru. On voulait faire un coup ici pour éviter de regarder vers la Fédérale3. Maigre consolation on leur enlève le bonus » Stéphane Vial, deuxième ligne d’Hendaye.

Olivier Dagincourt