Hendaye1 - Soustons1

Victoire 31 à 26

Hendaye plus constant
HENDAYE - SOUSTONS Les frontaliers ont fait l’écart en 1re période
POULE 7
Hendaye . . . . . . . . . . . . . . . . . . .31
Soustons . . . . . . . . . . . . . . . . . .26

Lieu : Hendaye (Ondarraitz). Spectateurs : 500. Arbitre : Anthony Diaz (Occitanie). Mi-temps : 20-7.
Hendaye : 4 essais de Jauréguiberry (7e, 24e), Danjou (37e), Kingsford (60e) ; 1 transformation, 2 pénalités (25e, 50e), et 1 drop (74e) de Jimenez.
L’équipe : Morin – Macicior, Demars, Erguy, Danjou – (o) Jimenez, (m) Jauréguiberry – Kingsford, Jérémy Domingues, Esclafer – Vial, Alexandre Domingues – Hiriart (c), Andotx Tailebres, Rodrigues. Entrés en jeu : Fernandez, Collard, Guiraute, Lekuona, Pouyfaucon, Gil, Sallaberia.
Carton jaune  : Rodrigues (11e).
Carton blanc  : Andotx Taillebres (55e).
Soustons : 2 essais de Bourrieres (30e), Laousse-Aspiazu (58e) ; 2 transformations et 4 pénalités (45e, 55e, 72e, 80e) de Laousse-Aspiazu.
L’équipe : Laousse-Aspiazu – Bourrieres, Dziura, Latour, Demarcq – (o) Jeanjean, (m) Ledoux – Weltzer, Bourgade, Uberti – Faure, Rubat du Merac – Lagain, Dubourg, Chies. Entrés en jeu : Barbeteguy, Lacaule, Dos Santos, Duchon, Fores, Mathy, Lassalle.
Cartons jaunes  : Lagain (11e),
Cartons : blancs : Lagain (25e), Bourgade (56e).

Les absents ont toujours tort, et pour avoir dormi durant le premier acte, les Soustonnais ont été vaincus hier, même s’ils ont bien profité de l’habituel trou d’air hendayais au cœur de la seconde période. Instruits par leurs dernières mésaventures, les frontaliers se sont bien gardés cette fois de faire des cadeaux, et ont concrétisé trois fois leur domination lors du premier acte.
Distancés, les Landais se réveillèrent trop tard, et leur forcing des derniers instants ne leur valut que le point du bonus défensif. Cette victoire est très importante pour Hendaye, qui revient à un point de Gujan l’avant-dernier, et à cinq de l’antépénultième Saint Médard, qui doit venir à Ondarraitz. Les Xuriak reprennent peu à un peu leur destin en main.
Le drop de Jimenez
Certes, tout ne fut pas parfait, mais l’exemple de Joannes, Jimenez, malheureux dans les tirs au but mais auteur d’un drop goal spontané qui vaut de l’or, est à suivre. Les anciens, comme Jimenez, Vial ou Hiriart montrent la bonne voie, si ces jeunes gens pétris de talent suivent le guide, ils ne devraient ni s’arrêter en chemin ni penser à la descente. C’est après la dernière journée qu’ils sauront où ils vont, étant entendu que la saine gestion des finances du club n’est pas forcément la tasse de thé d’autres mal classés, qui pourraient bien avoir de mauvaises surprises administratives. François Trasbot

RÉACTION  : Bixente Hiriart CAPITAINE D’HENDAYE : « On a bataillé dur, et pour une fois, la chance a tourné de notre côté. C’est peut-être le déclic que nous attendions, un coup de pouce du destin ? On ne s’est pas fait voler notre travail, comme de coutume, on est vraiment en progrès, si on continue comme ça on va s’en sortir. »