Stade Hendayais1 - Peyrehorade1

Hendaye1-Peyrehorade1

Hendaye au mental
HENDAYE - PEYREHORADE
Les jeunes xuriak, solidaires et généreux, ont finalement terrassé Peyrehorade et sa maîtrise technique
POULE 7
Hendaye . . . . . . . . . . . . . . . . . .33
Peyrehorade . . . . . . . . . . . .... . .26

Lieu Hendaye (stade Ondarrautz). Spectateurs 600. Arbitre Benjamin Bareteau (Bordeaux). Mi-temps 20-21.
Hendaye 3 essais de Mondela (28e et 70e), Jérémy Domingues (75e) ; 3 transformations et 4 pénalités de Jimenez.
L’équipe : Marcq – Perreault-Brière, Mondela, Demars, Morin – (o) Jimenez, (m) Jaureguiberry – Fontaine, Jrémy Domingues, Carricaburu – Vial (cap), Guiraute – Hiriart, Andoni Taillebres, Pouyfaucon. Entrés en jeu : Xarles Taillebres, Alex Domingues, Gil, Fernandez, Larre, Lecuona, Macicior.
Carton blanc  : Fontaine (40e).
Peyrehorade
3 essais, de pénalité (2e), Jérémy Discazeaux (35e), Thibault Discazeaux (73e) ; 3 pénalités de Thibault Discazeaux (20e, 31e, 40e).
L’équipe : Espoeys – Durcudoy, Bonnet, Bourlon, Jérémy Discazeaux – (o) Thibault Discazeaux, (m) Foulgot – Andoni Duvert, Becamel (cap), Simon Saint-Cristau – Darricau, Peyres – Rémi Saint-Cristau, Milan Duvert, Darrieumerlou. Entrés en jeu : Campet, Lescoulié, Dubois, Cibé, Mahamat, Labescau, Neyraguet.
Carton jaune  : Darricau (15e).

On voit de très beaux matches en Fédérale 2, et celui disputé hier à Hendaye-Plage a enthousiasmé le public, où de nombreux Landais s’étaient immiscés. Une rencontre à déconseiller aux cœurs fragiles, tant le suspense et les retournements de situation se succédèrent. On crut même voir voler quelques marmites, cérémonial impératif entre voisins, mais ce devait être un mirage, car les lanceurs de grosses boîtes interrogés nient farouchement la moindre baffe….
Dommage que les arbitres de touche (non officiels) aient compliqué la tâche du Bordelais Benjamin Bareteau, qui se vit dans l’obligation de sortir la valise en carton pour des trucs qui n’avaient rien à voir avec le jeu. Heureusement, les joueurs, eux, l’aidèrent en officiant avec un rare engagement. Côté landais, une maîtrise technique qui permettait à la ligne arrière de créer le danger à chaque action. Côté basque, des avants courageux à l’extrême, solidaires, avec un cœur gros comme ça et une authentique fringale de jeu.
Rage de vaincre
Cette opposition de styles, compliquée d’un chassé croisé au score, où la botte de Joanes Jimenez empêcha les Landais de creuser l’écart lors de leurs temps forts, enchanta le conclave. Il fallait hélas un perdant, même si on crut bien à la 73e, que le score de 26-26 resterait en l’état. C’était sans compter sur la rage de vaincre des frontaliers qui donnèrent un ultime coup de collier pour envoyer Jérémy Domingues à l’essai.
François Trasbot

Réaction : Stéphane Vial CAPITAINE D’HENDAYE « On a fait preuve de générosité et de solidarité dans toutes les lignes. Cela nous a permis de valider le gros travail effectué à l’entraînement, mais il reste beaucoup à faire et on va s’y coller. »