Hendaye1 - Aramits1

Défaite à domicile 32 à 26

RUGBY FÉDÉRALE 2 (POULE 7, 8e JOURNÉE)
Un vent de fraîcheur
HENDAYE – ARAMITS : Les Xuriak ont sombré face à une équipe aux jambes de feu
Hendaye . . . . . . . . . . . . . . . . . .26
Aramits . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32

Lieu : Hendaye (stade Ondarraitz). Arbitre : Guillaume Albertini. Mi-temps : 16-15. Correspondant : François : Trasbot. Hendaye : 2 essais de Zubizarreta (25e), collectif (80+2e) ; 2 transformations de Bainçonau ; 4 pénalités de Bainçonau (6e, 11e, 34e, 70e).
L’équipe : Bainçonau - Gomes, Montoro, J.M. Alcalde, David - (o) Chaudière, (m) B. Alcalde - Etcheverry, Bétachet, Labéguerie - Vial, (cap) Zubizarreta - Dedouit, Taillebres, Larribe. Entrés en jeu : Azpeitia, Samora, Puyfaucon, Carricaburu, Andoni Ibarburu, Danjou, Gil.
Aramits : 4 essais d’Urustoy (13e), Coste (39e), Esconobiet (47e), Derreix (51e) ; 3 transformations de Ducombs (13e, 47e, 51e) ; 2 pénalités de Ducombs (37e, 65e).
L’équipe : Urustoy - Derreix, Ducombs, B. Lahore, Forsans - (o) Domec, (m) Lapeyrade - Esconobiet, Casau, Elichabe - Blanchar, (cap) D. Lahore - Chutahandy, Coste, Arrieubergé. Entrés en jeu : Muscarditz, Gabastou, Sagardoy, Dies, Larricq, Bordeu, Arainti.
Le match  : Cyril Couriol avait mis en garde ses joueurs d’Hendaye : « Attention, Aramits a changé, c’est une équipe joueuse qui est jeune et possède des cannes de feu ». L’avertissement n’a pas été bien reçu par les Xuriak, qui ont pris une leçon de rugby face aux verts d’Aramits, dont le capitaine Didier Lahore décrit parfaitement la méthode : » nous sommes jeunes. Nous n’avons pas d’énormes gabarits, mais nous savons jouer au ballon. Contre Hendaye, notre défense agressive, notre souci du jeu propre et notre rapidité ont emballé le match, face à une équipe joueuse qui a peut-être tombé davantage de ballons que nous ».
Côté hendayais, on ne contestait nullement le succès d’Aramits, qui a fait souffler un vent de fraîcheur, en dépit du temps lourd, sur la pelouse d’Ondarraitz. Heureusement pour les Xuriak, un groupé pénétrant victorieux lors des arrêts de jeu leur a offert le point du bonus défensif, tout en privant Aramits du bonus offensif, ce qui n’empêche pas les Béarnais de leur passer devant au classement.
En fin de rencontre, les blancs avouaient qu’ils avaient encore beaucoup d’ouvrage sur le métier pour se mesurer à une équipe inspirée, parfois déconcertante, mais ô combien séduisante.
Réaction : « Nous avons failli en général. La défense glissée des joueurs d’Aramits nous a contrariés. Ils marquent en plus deux essais ‘‘casquette’’ mais on ne va pas râler, ça nous arrive aussi. Ils méritent la victoire. » (Marc David, ailier du Stade Hendayais)