Jean Prat : FCO - SH

Des Xuriak vaillants mais ... FCO 38 - 3 SH

Hendaye a craqué
OLORON - HENDAYE
Courageux mais limités, les Xuriak ont subi la loi du leader béarnais

Oloron . . . . . . . . . . . . . . . . . .38
Stade Hendayais . . . . . . . . . . .3
Lieu Oloron (stade de St Pée) Temps Caniculaire Terrain Bon état
Spectateurs 300 Arbitre Rémy Chastrusse (Côte d’Argent)
Mi-temps 10-3
Oloron 5 Essais Pailhassar (7e), Crampé (55e), Armary (62e), Casassus (69e) et Lafourcade (73e), 5 Transformations et 1 Pénalité (27e) : Claverie-Rospide.
L’équipe Claverie Rospide ; Cazabat – Lafourcade (Arroyo 65e) – Dies (Verramasson 61e) – Pailhassar ; (o) Fabe – (m) Paillot (Alçacebe 44e) ; Crampé – Chabat (Lacassy 65e) –Lacave ; Ben Abderrahmen (Sestiaa 44e) – Casassus ; Armary (Haurie 65e) – Tessariol (Amans 49e) – Moncade (Aléo 49e).Carton blanc : Aléo (77e).
Carton jaune : Sestiaa (80e).
Hendaye 1 pénalité Bainconeau (40e+3).
L’équipe Ortega (Destruhaut 71e) ; Tejedor – Azpeita – Gaillardet (Macicior 13e) – Henry (Morin 64e) ; (o) Bainconeau – (m) Alcade ; C. Pinon (Moulay 65e) – V. Pinon – Labeguerie ; Periat – Zubizareta (Betachet 45e) ; Hiriart – Ezpeleta (Ibarburu 23e) – Dallery (Eceizabarrena 41e).
Cartons blancs : Dallery (29e) et Azpeita (54e).

La logique a été respectée hier au stade de Saint-Pée. Sous une température caniculaire, le leader a battu la lanterne rouge hendayaise. Mais les Xuriak ont d’abord fait douter les Béarnais, avant de craquer.
Dès la première mêlée (5e), le pack oloronais a bousculé son homologue hendayais de façon nette. Après un travail de sape des avants, Maxime Paillot lance l’offensive finale en envoyant Arnaud Pailhassar inscrire le premier essai (7-0, 7e).
Puis le match va tomber dans un faux rythme, dont profitent les Xuriak qui virent avec sept points de retard à la pause (10-3). Hendaye se bat avec ses armes, même si le sort persiste à s’acharner sur le promu, qui perd deux nouveaux joueurs sur blessures (Gaillardet et Ezpeleta).
Mêlées simulées
Privé de nombreux joueurs de première ligne, Hendaye va devoir jouer la 2e période à 14. Pour cause de carence de premières lignes, Periat doit quitter les siens à la pause, et toutes les mêlées sont dès lors simulées.
Dans le même temps, Oloron augmente la cadence en appuyant là où ça fait mal, devant, pour inscrire 4 essais supplémentaires en 28 minutes.
Fabrice Borowczyk

Raphaël Alvarez
ENTRAÎNEUR D’HENDAYE

« On a su proposer des choses intéressantes en attaque et contenir Oloron défensivement en première mi-temps. Quand ils ont mis leur jeu en place, c’est devenu compliqué de rivaliser. Mais l’image de notre combativité, c’est qu’on n’a pas pris un essai alors qu’on était à 13 contre 15. »