Jean Prat : Cognac - SH

Difficile de lutter Cognac 67 - 10 SH

Hendaye coule à Cognac
COGNAC - HENDAYE Les Xuriak ont été étrillés 67 à 10

Cognac-St-Jean d’Angely . . .67
Hendaye . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .10
Lieu Cognac (parc des sports). Arbitre M. Martin (Limousin). Spectateurs 1200.
Mi-temps 20-3.
UCS : 9 essais par Battillana (24e), Praud (40e), Campergue (43e), Pageneau (47e), Vatubua (53e), Prat-Marty (56e), Roberts (64e), Gateau (78e), Entraygues (80e) ; 8 transformations Roberts (24, 40, 43, 53, 56, 64, 78, 80) ; 2 pénalités Roberts (1e, 20e).
L’équipe : Laforgue, Marais (Prat-Marty 20e), Bolavucu (Entraygues, 73e) Gillot- Jouannet, Pageneau (Daunivucu, 70e) (o) Roberts, (m) Tardy, Dawetawalu, Jenkins Barrat (Gateau,50e), Cosson (Lettelier, 50e), Praud, Acosta (Pueloto, 47e), Campergue (Ardiaca, 50e), Battillana (Vatubua, 47e).

Hendaye 1 essai Alcade (61e) ; 1 transformation de Henry (61e) ; 1 pénalité Henry (8e). Carton blanc : Espeleta (3e).
L’équipe : Ortega, Henry, Etcheverry (Destruhaut), Gaillardet, Beraza (Morin), Jimenez, Destruhaut (Alcade, 60e), Cl. Pinon (Alacchi 65e), Betachet, Sallenave (Periat, 69e), V.Pinon, Zubizarreta, Hiriart (Sanchez, 45e),Ezpeleta (Eceizabarrena, 57e), Dallery (Ezpeleta).

Pas d’état d’âme chez les joueurs de l’Union Cognac-St-Jean d’Angely, qui ont fait d’entrée une démonstration convaincante de leur force collective avec un groupé pénétrant sur une grosse quarantaine de mètres. Entrée en matière suffisante pour inscrire les trois premiers points d’une pénalité.
Les Xuriak se sont dès lors un peu moins exposés devant, mais les attaquants de l’UCS ne se sont pas privés d’allumer les premières mèches. Hendaye ne s’est pas laissé impressionner, et la partie est restée assez équilibrée jusqu’à ce que Roberts enquille sa deuxième pénalité. Un signal d’alerte pour Laforgue, qui avait visiblement des fourmis dans les jambes. Démarrage plein pot et percée de 50 mètres de l’ancien – mais jeune béglais – qui a retrouvé une troisième ligne suffisamment mobile pour venir à la rescousse et envoyer Battillana à l’essai (13-3, 24e).
Dix minutes plus tard, avec le soutien de Gillot-Jouannet et Dawetawalu très en verve, Lafforgue a ouvert la voix à Praud, qui bousculait la défense avec entrain pour inscrire le deuxième essai des rouge et bleu juste avant les citrons. Rien n’était alors acquis.
La physionomie du match a vraiment changé cinq minutes après la reprise quand Campergue et Dawetawalu ont pris la barre d’un nouveau groupé pénétrant désaxé pour permettre au vaisseau unioniste de lancer l’ancre dans l’en but des marins basques. 27-3 pour les rouge et bleu. Bolavucu s’échappait ensuite de ses 22, et, 30 mètres plus loin, trouvait Pageneau pour un quatrième essai.
Sept essais en 40 minutes
Six minutes après, c’est Vatubua qui payait sa rentrée d’un cinquième essai en conclusion d’une nouvelle percée de Bolavucu. Prat-Marty inscrivait un sixième essai. À l’heure de jeu, profitant d’un renouvellement du banc l’UCS, les Xuriak retrouvaient
un peu de leur souffle pour éviter le fanny de l’offensive (46-10, 61e). Mais les Unionistes en voulaient plus. Et trois nouveaux essais allaient encore récompenser leur soif d’un rugby de mouvement. C’est sur le score de 67 -10 que les Hendayais
étrillés et derniers de poule 2 avec zéro points quittaient la Charente.
Gérard Guidier.