Equipe I : SH - PEYREHORADE

Hendaye au ralenti SH 18-22 PS

HENDAYE - PEYREHORADE Avec ce 2e match sans succès à Ondarraitz, le leader xuriak voit ses poursuivants revenir
SAMEDI
Hendaye . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18
Peyrehorade . . . . . . . . . . . . . . 22
Lieu Hendaye (stade Ondarraitz). Spectateurs 500. Arbitre Guillaume Albertini (Côte d’Argent). Mi-temps 3-7.
Hendaye : 2 essais Bainconau (42e), Sallaber (43e) ; 1 transformation Bainconau (42e) ; 2 pénalités Bainconau (4e, 77e).
L’équipe Sallaber – Danjou, Jaubert-Alzate, Gaillardet, Artayet – (o) Bainconau, (m) Laurent – C. Pinon, Betachet, Le Calvez – Vial, Zubizarreta (cap.) – Hiriart, Azpiroz, Larribe.
Entrés en jeu : Cazet, Eceizabarrena, Ibarburu, V. Pinon, Labarthe, Lopez Herrero, Bordes.
Peyrehorade : 3 essais Laplace-Claverie (8e), Pasquier (53e), Sorhouet (65e) ; 2 transformations Discazeaux (9e, 54e) ; 1 pénalité Discazeaux (48e).
L’équipe Laplace-Claverie – Sorhouet, Garcia, Bonnet, Discazeaux – (o) Pasquier, (m) Gatuingt – Montois, Cassagne (cap.), Darrigol – Lacastaignerate, Garces – Lescoulié, Bonnemayre, Darrieumerlou.
Entrés en jeu : Campet, Duplaquet, Dufau, Cousinet, Dubois, Cibé, Berraute.
Carton blanc Cassagne (35e).
Carton jaune Dufau (72e).

A l’image de la météo samedi, le temps a tourné pour les Hendayais. Le soleil a laissé la place aux nuages. Longtemps souverains à Ondarraitz, les Xuriak restent
sur un match nul et… une défaite contre Peyrehorade (18-22).
Une semaine après sa probante victoire à Lannemezan, concurrent direct pour la place de leader, les hommes de Philippe Arrate sont tombés face aux Landais.
En manque de repères
« Même si les joueurs se connaissent très bien, il y a eu un manque de repères. On a joué avec un 10 qui n’a pas de l’habitude de jouer à ce poste. On peut s’en trouver des excuses… ». Hendaye avait pourtant ouvert la marque (3-0) et aurait même pu accentuer son avantage après s’être retrouvé à 5 mètres de l’enbut adverse. Se jouant de la défense basque, Laplace-Claverie et Sorhouet filaient, quant à eux, à l’essai sur l’action suivante (3-7, 8e).
Avant de se retrouver en supériorité numérique (35e) et de rater une précieuse pénalité, les Xuriak avaient perdu la possession à deux reprises devant la ligne landaise.
Menés à la pause (3-7), ils sont toutefois revenus avec des intentions, plantant deux réalisations coup sur coup : Bainçonau d’abord (42e), Sallaber ensuite (15-7). Mais Peyrehorade a repris le dessus et enfoncé le clou en inscrivant une pénalité puis deux essais : le premier en deux temps (53e), le second à la suite d’une belle passe au pied de Pasquier en direction de l’aile droite de Sorhouet (15-22, 65e).
Afin d’assurer un important bonus défensif, Hendaye a pris les points dans les ultimes secondes (18-22). « L’envie était là, les gars ont essayé, la preuve sur cette fin de
match. Ils ont tenu le ballon et ça finit par un en-avant. On a eu beaucoup d’intentions mais on a été pris sur les duels, sur l’intensité. On a également été maladroit, imprécis (passes et lancers mal assurés), pas assez concentré. La victoire amplement méritée pour Peyrehorade ».
Nicolas Gréno
S-O du 13-03-17