Equipe II : SH - BTS

Non-match qui hypothèque la saison SH 19- 23 BTS

Photos à venir

Composition de l’équipe :
1-Dedouit 2-Ibarburu 3-Eceizabarrena 4-Moulay 5-Garayar 6-Carricaburu 7-Labarthe 8-Labarthe 9-Gallais 10-Ugarte 11-Macicior 12-Bordes 13-Mondela 14-Harriet 15-Tellechea
Entrés en jeu : 16-Ezpeleta 17-Iturria 18-Guiraute 19-Brignol 20-Mugica 21-Echeveste 22-Erguy

Grosse désillusion chez les Xuriak qui sont complètement passés à côté de leur match. La victoire était impérative pour garder un espoir de qualification mais pour cela il aurait fallu jouer au rugby en équipe hors nous avons eu droit à du jeu individuel avec un florilège de mauvaises inspirations et de maladresses.
D’entrée, le BTS ouvre le score sur une position de hors jeu (2e 0-3). Les visiteurs mis en confiance montrent plus d’envie et monopolisent le ballon et lorsqu’une équipe subit, elle a tendance à faire des fautes ce que sanctionne l’arbitre (8e 0-6).
Il faut attendre plus d’un quart d’heure pour voir enfin les Xuriak prendre les choses en main et sur une pénaltouche, les avants enclenchent un maul porté pour un essai de Sébastien Ibarburu permettant de recoller au score (20e 5-6).
Jusqu’à la mi-temps, les hendayais vont enchainer les mauvais choix et les maladresses et juste avant la pause, les noirs transpercent la défense au centre pour un essai transformé (40e 5-13).
La 2eme mi-temps commence mal et la ligne des 3/4 se fait à nouveau transpercer pour un deuxième essai transformé (45e 5-20). Il faudra attendre 20 minutes pour voir enfin un essai de Ezpeleta suite à une belle action collective (65e 12-20). On est alors en droit de penser que l’équipe va enfin se mettre sur les bons rails, mais que nenni. Nouvelle faute au sol, contestation, 10m de plus et 3 points supplémentaire pour le BTS (68e 12-23).
Il faudra attendre la fin du match pour que Mondela passé à l’ouverture, envoie une transversale au pied pour Macicior qui avec la transformation ramène le score à portée de victoire. (79e 19-23). On joue alors les arrêts de jeu et les Xuriak obtiennent une pénalité qui leur permet de jouer une pénaltouche à quelques mètres de la ligne promise. On y croit et on imagine une belle prise de balle avec un dernier maul porté pour une victoire sur le fil mais nous avons droit à un en avant. Sur la mêlée les noirs se dégagent et l’arbitre renvoie tout le monde au vestiaire. Quel triste après-midi !