Equipe I : SH - SAVERDUN

L'hiver au chaud SH 53-10 SAVERDUN

Le Stade Hendayais peut passer l’hiver au chaud
HENDAYE - SAVERDUN Victoire bonifiée des Xuriak, champions d’automne au plan national
Hendaye . . . . . . . . . . . . . . . . . .53
Saverdun . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
Lieu Hendaye (stade Ondarraitz). Spectateurs 800. Arbitre Aurélien Laloo (Béarn). Mi-temps 32-0.
Hendaye 7 essais Vial (12e), Jaubert (21e, 31e, 58e, 62e), Jimenez (28e), Iturria (56e) ; 6 transformations Bainçonau (21e, 28e, 31e), Jimenez (56e, 58e, 62e) ; 2 pénalités Bainçonau (6e, 8e).
L’équipe : Bainçonau - Sallaber, Ducoté, Gaillardet, Jaubert - (o) Jimenez, (m), Laurent
- Bétachet, Zubizarreta (cap), Le Calvez - V. Pinon, Vial - Ezpeleta, Cazet, Dudicourt.
Entrés en jeu : Labarthe, Azpiroz, Larribe, Iturria, Sallenave, Azpeitia, Macicior.

Saverdun. 2 essais Salas (46e), Fenoy (58e).
L’équipe : Fenoy - Zabraniecki, Salas, Mazières (cap), Amiel - (o) Jalibert, (m) Laffont - Dejean, Vega, Seddaoui - Da Cunha, Jean-Boulbes - Iraizoz, Frogier, Percello.
Entrés en jeu : Caunes, Mignot, Sentenac, Soulé, Mascarenc.
Cartons jaunes Amiel (8e), Fenoy (12e).
Ça y est, c’est fait, Hendaye est sacré champion d’automne de la division et a tenu ses engagements en finissant les matchs aller avec un véritable feu d’artifice à Ondarraitz, sept essais (dont quatre pour Tim Jaubert), contre deux aux courageux visiteurs qui n’ont jamais baissé les bras après une entame catastrophique. Les
spectateurs qui accompagnaient le maire d’Hendaye accompagné de la Première Dame, n’ont pas regretté d’avoir bravé le vent frisquet venu du Nord qui balayait Hendaye-plage.
Dès les premières minutes, l’UA Saverdun, pourtant habituée aux frimas, fut cueillie à froid. Deux pénalités de Bainçonau, suivies de quatre essais mirent K.-O. les visiteurs, réduits un moment à treize en raison de deux cartons jaunes sanctionnant des actes d’antijeu. Un coup de massue de Stéphane Vial sur groupé pénétrant, un numéro d’anguille de Joanes Jimenez et deux flèches de Tim Jaubert avaient fait grimper l’addition à la pause : 32-0 !
Vexés, les Ariégeois revenaient sur le terrain animés de davantage de hargne, tandis que les Hendayais s’endormaient un peu et sombraient dans l’indiscipline. Un essai du centre Salas sanctionnait ce relâchement et les exhortations venues du banc remirent les esprits frontaliers dans la partie. Et surtout, Joanes Jimenez, en bon chef
d’orchestre qui n’avait jamais perdu le fil, remit ses artistes de coéquipiers dans le sens de la marche.
Essai d’Iturria comme un ailier
Les Xuriak cessèrent les approximations, le jeune pilier Iturria fêta ses débuts en première avec un essai d’ailier, avant que l’insatiable Tim Jaubert ne corse l’addition en retournant deux fois derrière la ligne, bénéficiant de la rentrée de Jon Azpeitia, tout frais et opportuniste sur une interception. À l’heure de jeu, la rencontre s’équilibra et les visiteurs obtinrent une juste récompense avec un essai de leur arrière Fenoy, venu en bout de ligne conclure une attaque classique comme on les aime ici. Tout ce petit monde est désormais en vacances pour un mois et demi et les Hendayais, qui ont programmé deux matchs amicaux, n’ont nullement l’intention de s’endormir pendant la Trêve des confiseurs.
François Trasbot
S-O du 28-11-2016

Rémi Gaillardet CENTRE HENDAYAIS
« Nous sommes évidemment très contents du résultat, nous allons pouvoir avoir une trêve paisible. Cependant, si le match d’aujourd’hui a été agréable et offensif, il faut
remarquer que c’est parfois parti dans tous les sens et qu’il a régné un certain désordre. Heureusement que l’arbitre a bien tenu sa partie. »