Equipe II : SH - PAMIERS

On retiendra la victoire SH 17 - 13 PAMIERS

Photos à venir
Composition de l’équipe :
1.Sylvain DEDOUIT 2.Mathias SAMORA 3.Txomin ITURRIA 4.Sylvain MOULAY 5.Andotx IBARBURU 6.Romain LEGUIA 7.Benjamin CARRICABURU 8.Pettan CALBETE 9.Andoni HUARTE 10.Daniel UGARTE 11.Julien ARTAYET 12.Nicolas BORDES 13.David ERGUY 14.Peio TELLECHEA 15.Antton MONDELA 16.Pello EZPELETA 17.Ander SAN MARTIN 18.Pablo D’ACUNTO 19.Mickael BRIGNOL 20.Patxi MARCQ 21.Julien SAINT MARTIN 22.Eneko MACICIOR

Mi-temps : 9-3

Les Xuriak après le non match contre Nafarroa devaient une revanche à leurs supporters et à leur encadrement. Devant une équipe puissante, opportuniste mais sans génie, la bataille a été dure et les fondamentaux pas toujours respectés mais au bout du compte, le résultat est là. Il aura quand même fallu attendre le dernier quart d’heure pour enfin prendre le dessus.

L’équipe avait pourtant bien débuté par une très belle entame des Xuriak qui envoient du jeu et ouvrent le score sur une pénalité de Daniel Ugarte (13e). Le jeu est assez agréable et les deux équipes n’hésitent pas à attaquer parfois de loin. A la 24e minute Daniel Ugarte double la mise sur une faute des visiteurs (6-0). Les joueurs des 2 camps, emportés par leur fougue, font beaucoup de fautes et Pamiers réduit le score à la 37e (6-3). Juste avant la mi-temps, sur une faute au sol des visiteurs, Daniel Ugarte redonne un peu d’avance à son équipe. (40e 9-3).
Dès l’entame de la seconde mi-temps, les trois quarts hendayais qui attaquent dans le camp adverse, perdent un ballon en route et les trois quarts adverses poussent le ballon au pied pour un essai en contre qui permet aux visiteurs de prendre la tête momentanément (41e 9-10).
Heureusement, peu de temps après, Daniel Ugarte replace les Xuriak en tête grâce à une nouvelle pénalité (47e 12-10).
Les Xuriak manquent de maitrise et les options de jeu prises sur le terrain permettent à Pamiers de repasser en tête suite à une pénalité consécutive à une faute au sol (57e 12-13).
Il faudra attendre la 69e minute pour que les trois quarts Xuriak trouvent enfin la faille et que Eneko Macicior, mis en débordement, aille marquer un essai mérité en coin permettant de reprendre la tête au tableau d’affichage (17-13).

En fin de compte, on retiendra une victoire difficile mais méritée.