8e à Ondarraitz

SH 18 - 22 SJLO Rien n'est perdu

Avantage aux Luziens
HENDAYE - SAINT-JEAN-DE-LUZ
Courte victoire luzienne, hier pour la première manche, à l’issue d’un joli match bien féroce. Rien n’est joué mais cette victoire à l’extérieur donne une tendance

Hendaye .. . . . . . . . . . . . . .18
Saint-Jean-de-Luz . . . . . . . .22
Lieu Hendaye (stade Ondarraitz) Spectateurs 3500 Arbitre Alexis Darche (Midi-Pyrénées) Mi-temps1 8-16.
Hendaye 2 essais, Azpeitia (22e), Laurent (38e), 1 transformation (38e) et 2 pénalités (4e, 28e) de Jimenez.
L’équipe : Chaudière – Jaubert, Gaillardet, Azpeitia, Sallaber – (o) Jimenez, (m) Laurent – Lagenèbre, Zubizarreta (cap), Labarthe – A. Ibarburu, Vial – Eceizabarrena, Berho, Dudicourt.
Entrés en jeu : Larribe, Hiriart, Ezpeleta, Moulay, L. Mondela, Bainçonau, Mahé.
Saint-Jean-de-Luz 1 essai, Xabi Iturriria (13e), 1 transformation et 5 pénalités (16e, 26e, 40e, 44e, 54e) de Jon Iturriria.
L’équipe : J. Iturriria – Miura, Niquet, Irazoqui, Bordagaray – (o) X. Iturriria, (m) Alliot – Juanicotena, Soucaze, Elissalde – Elgoyhen (cap), Valdes – Tescher, Hiriart-Urruty, Etcheverry.
Entrés en jeu : JB. Castet, Da Costa, Dupont, Paillard, Hirigoyen, B. Ibarburu, Behoteguy.
Carton jaune : Irazoqui (33e).
Les derbies entre bons copains sont souvent féroces, aujourd’hui, Iban Hiriart-Urruty et
Stéphane Vial ont très mal à la tête, Jon Azpeitia le genou gonflé. Mais au final, le viril affrontement entre Hendayais et Luzien déboucha sur une rencontre splendide, haletante, qui ménagea le suspense jusqu’à l’ultime seconde. Et le retour est porteur de promesses puisque quatre points seulement séparent les deux formations.
Ce qui permet de dire au président hendayais Jean-Pierre Beaucoueste,déçu mais beau joueur « on gagnera de cinq points au Pavillon bleu et c’est dans la poche ».
Nous laissons au président des Xuriak la responsabilité de son pronostic, mais il est tout à fait exact que rien n’est joué à l’issue de cette première manche, tout reste à faire.
Hier sous un soleil généreux et devant une foule joyeuse, les deux formations montrèrent au grand jour leurs différences : jeu posé et mêlée performante chez
les verts, inspiration et coups de génie chez les blancs, ce que l’ouvreur luzien Manex Ibarburu qualifie de « fulgurances ».
Les Iturriria meublent le score
Entre les impacts terribles et les plaquages bruyants, on vit les avants luziens enclencher la marche avant, leurs arrières perdre les ballons en route, et la famille Iturriria meubler le tableau d’affichage. Notamment le cadet Xabi qui réussit une feinte de passe « mortelle » qui s’acheva entre les poteaux. En face on applaudit aux longues percées de Jérôme Bainçonau et Tim Jaubert, on déplora le manque de réussite du buteur, on s’extasia sur l’essai surréaliste inscrit par l’Arcanguais Jon Azpeitia. Celuici, bien campé sur ses solides appuis, réalisa en trois fois ce qui d’ordinaire s’achève en un instant. Avec la meute luzienne sur le dos, il secoua tellement le cocotier qu’il parvint à franchir la ligne !
Son compère Jérôme Bainçonau fut moins verni en seconde période.Auteur d’une hallucinante percée de soixante mètres, il se mélangea les crayons à un mètre du but, et fut repris par Maxime Miura au milieu de hurlements de déception des supporters frontaliers. Dans les dernières minutes, le SJLO réussit davantage à contrarier les imprévisibles actionsdes locaux, et à préserver un maigre capital de quatre points. Ailleurs, on dirait qu’ils venaient de réaliser une excellente affaire en gagnant à l’extérieur, là on disait qu’avec ces diables de Xuriak rien n’était joué. Une chose est sûre : tout le monde y croit encore !
François Trasbot
S-O du 16-05-16

Manex Ibarburu OUVREUR DE ST-JEAN-DE-LUZ
« Je suis évidemment content d’avoir gagné, mais je reste méfiant. Hendaye est une excellente équipe de contre, et cet écart de quatre points n’est pas une assurance. Attention aux fulgurances hendayaises ! »

Damien Elgoyhen CAPITAINE DE ST-JEAN-DE-LUZ
« C’est un bon match mais nous avons encore connu beaucoup de déchets. Il va falloir travailler dur cette semaine. »

Grégory Mahé DEMI DE MÊLÉE D’HENDAYE
« Les impacts ont été très durs, c’était féroce. Nous sommes déçus du résultat, mais il n’y a pas de raison de ne pas y croire au retour, nous avons été à la hauteur. »

Max Berho TALONNEUR D’HENDAYE
« Ce n’était pas mal en touche, mais dans l’ensemble, nous n’avons pas eu suffisamment de ballons. Rien n’est perdu. »