Equipe I : SH - Casteljaloux

SH 36 - 41 Casteljaloux

Le trou noir hendayais
Les Xuriak ont touché le fond face à la lanterne rouge, et perdu encore des joueurs

LIEU Hendaye (stade Ondarraitz). SPECTATEURS 800. ARBITRE M. Laloo (Béarn).
MI-TEMPS 16-25.
HENDAYE 4 essais Gaillardet (35e, 51e), Danjou (67e), Bainçonau (80e) ;
2 transformations (35e, 80e) ; 4 pénalités (8e, 23e, 30e, 45e) Jimenez.
L’équipe Bordes - Danjou, Gaillardet, L. Mondela, Jaubert - (o) Jimenez, (m) Laurent(cap) - Labarthe, Lagenèbre, Sallenave – Moulay,Vial - Hiriart, S. Ibarburu, Larribe.
Entrés en jeu : Berho, Ezpeleta, Dudicourt, Garayar, Imaz, Bainçonau, Chaudière.

CASTELJALOUX 4 essais Bousquet (10e), Parra (28e), Benazzi (40e), Previtali (60e) ;
3 transformations (28e, 40e, 60e) Girou ; 4 pénalités (6e, 20e, 65e, 75e) Girou ; 1 drop de Delage (72e).
L’équipe Lafon - Bousquet, Larrivière, Courcelle, Parra - (o) Delage, (m) Girou -Previtali, Lauga (cap), David - Zago, Baudas - Clave, Oliveira, Dore.
Entrés en jeu : M. de la Bardonnie, Benazzi, Sinama, Prevot, Lamssirine, Ziani, Camaroque.
D’emblée, on comprenait que les visiteurs, décontractés et bien en place, allaient faire
des misères à leurs hôtes. Face au vent, ils dominaient la bataille des airs, subtilisant tous les renvois, survolant la touche, y compris sur les lancers hendayais. N’ayant rien à perdre, ils envoyaient du jeu sans arrêt, et étaient récompensés par trois essais en première période, sur lesquels la défense locale semblait être à la pêche.
Deux essais d’ailiers comme on les aime ici, plus une récompense pour Reda Benazzi auteur de moult charges dévastatrices. On pensait que les Xuriak, qui disputeront rappelons-le les phases finales, allaient se rebeller et faire enfin honneur à leur rang après la pause. Que nenni.
En dépit d’accélérations sporadiques de Bainçonau, Jaubert ou Jimenez, ils devaient subir l’appétit et la joie de jouer des Lot-et-Garonnais qui savaient parfaitement jouer au
pied avec le vent.
Bainçonau arrache le bonus
Dans cet exercice, les demis Kevin Girou et Sébastien Delage s’en donnaient à coeur joie et à cinq minutes du terme, menaient 41-29, infligeant aux Hendayais une incroyable punition. Jérôme Previtali ayant inscrit un essai de rapace qui répondait au doublé de Rémi Gaillardet. Consolation pour les blancs, à la toute dernière seconde, Jérôme Bainçonau inscrivait l’essai miraculeux qui offrait à ses couleurs le point de bonus défensif. C’est tout ce qu’Hendaye pouvait espérer hier. D’autant que l’infirmerie a encore gonflé ses effectifs avec Hervé Labarthe (cheville) et Yannick Sallenave (côtes). Pas idéal avant les phases finales.
François Trasbot

Sébastien Laurent
Capitaine d’Hendaye

« Nous ne sommes jamais entrés dans le match, c’est un mauvais jour. En plus nous avons deux blessés supplémentaires, Hervé Labarthe et Yannick Sallenave, on est vraiment dans un tunnel tout noir.