Equipe I : BTS - SH

Un jour sans BTS 28 - 6 SH

Sans contestation
Le BTS peut croire au maintien après ce succès dans un derby à sens unique

Boucau-Tarnos 28
Hendaye 6
LIEU Boucau (stade Piquessary). SPECTATEURS 800. ARBITRE M. Dos Santos (Côte d’Argent). MI-TEMPS 16-3.

BOUCAU-TARNOS 1 essai de Lagarde (40e) ;1 transformation (40e), 6 pénalités (4e, 32e, 48e, 59e, 70e, 80+4e), 1 drop (17e) Mocho.
L’équipe : Etcheverry - Trellu, Larrondo, Herrero, Lagarde - (o) Betbeder A., (m) Simon -
Mocho, Ospital (cap.), Le Flem - Mundubeltz, Dejean - Fernandes, Courade, Gaye. Entrés en cours : Duplé, Sentenac, Pourteau, Dongieux, Courtade, Thomazo, Daramy.
HENDAYE 2 pénalités (40+4e, 44e) de Jimenez.
L’équipe : Sallaber - Danjou, Mondela, Gaillardet, Jaubert Alzate - (o) Bainçonau, (m) Mahé - , Aldalur, Le Calvez - Vial (cap.), Sallenave - Hiriart, Ezpeleta, Larribe.
Entrés en cours : Ibarburu, Dedouit, Moulay, Laurent, Azpeitia, Jimenez.

Pour la venue d’Hendaye, le Boucau-Tarnos Stade a fait le boulot en s’imposant 28-6 au terme d’un match maitrisé qui lui permet de sortir de la zone de relégation pour la première fois depuis longtemps. Les Hendayais, handicapés, ont espéré durant une
demi-heure en voyant les assauts boucalo-tarnosiens se heurter sur leur défense et ne scorer que par leur artilleur Betbeder (pénalités aux 4e et 32e, drop à la 17e).
Les locaux ont en effet pris le match par le bon bout, malgré l’énorme enjeu du maintien. Le capitaine Ospital offre des charges rageuses et impressionnantes. Les locaux campent dans le camp visiteur. Côté Hendayais, il semble difficile d’espérer quelque chose avec une touche catastrophique et un jeu au pied peu inspiré. Seule la
mêlée domine son adversaire, très souvent sanctionné.
On semble se diriger vers un petit 9-0 à la mi-temps, pas cher payé pour les Xuriaks, lorsqu’un bijou de passe au pied de Betbeder trouve Lagarde qui se joue de deux
défenseurs visiteurs. L’essai transformé en coin permet aux Noirs de s’échapper malgré la réduction du score juste avant la pause (16-3).
Betbeder meuble le score Dès l’entame, Hendaye enquille... mais ne verra plus le jour ensuite. Le BTS règle ses problèmes en mêlée alors que les frontaliers continuent de faire des cadeaux (ballons tombés, touche toujours déficiente).
Arnaud Betbeder meublera le score par quatre nouvelles pénalités. Au bilan, la victoire des locaux ne souffre d’aucune contestation. Hendaye était dans un très mauvais jour, peut-être aussi à cause de Boucalais morts de faim et sur une dynamique qui peut leur permettre d’espérer un maintien qui semblait inaccessible au creux de l’hiver.
Pierrick Mantion

Mathieu Ospital Capitaine de Boucau-Tarnos
« Nous avons de nouveau sorti un gros match qui nous permet d’espérer aller chercher un maintien que, personnellement, je trouverais mérité.

Jean-Pierre Beaucoueste Président d’Hendaye
« Le BTS avait besoin de points et a mis beaucoup d’envie. Il mériterait de se maintenir. Nous étions trop diminués pour rivaliser et produire un jeu digne d’un qualifié.