Equipe I : SH - FCL

Succès dans la douleur SH 22 -18 FCL

Les Xuriak ont pratiquement assuré leur qualification
hier, mais ont perdu leur capitaine Jean-Marc Zubizarreta

Hendaye 22
Lourdes 18
LIEU Hendaye (stade Ondarraitz) SPECTATEURS 500 ARBITRE M. Tartini (Midi-Pyrénées) MI-TEMPS 15-13.
HENDAYE 3 essais de Sallaber (20e), Labéguerie (37e, 48e), 2 transformations (20e, 48e) et 1pénalité (17e) de Bainçonau.
L’équipe Bainçonau - Sallaber, Azpeitia, Gaillardet, Jaubert - (o) Jimenez, (m) Laurent
- Labéguerie, Zubizarreta (cap), Labarthe - Vial, Sallenave - Imaz, S. Ibarburu, Larribe.
Entrés en jeu : Dudicourt, Le Calvez, Berho, Hiriart, Mahé, L. Mondela, Danjou.
LOURDES 2 essais Boyer (30e), Arhan (72e) ; 1 transformation Pouey (30e) ; 2 drops Pouey (15e), Hébrard (25e).
L’équipe Arhan - Escaich, Giordano, Barats, Brua - (o) Pouey, (m) Hébrard - Rojo, Pays, Boyer - Dupont, Igau - Da Costa, Irigoyen (cap), Reyes. Entrés en jeu : Granja, Buzy, Terreaux, Lapeyre, Tilhac, Anel, Venes.

En battant de justesse Lourdes hier, Hendaye a pratiquement validé son billet pour les phases finales, mais ce ne fut pas sans douleur. Juste avant la pause, Zubizarreta,
capitaine et pierre angulaire du pack frontalier, resta étendu dans le gazon. À la reprise, il était rhabillé et lançait tristement : « ma saison est, je crois, terminée. J’ai senti une violente douleur et des fourmis derrière la cuisse, je dois avoir une grosse déchirure ». Sur le bord de la touche, Cazet, Delmas, Franck Ibarburu regardaient le match, pour eux aussi la saison est terminée. Sachant qu’Audap est lui aussi out définitivement et que Lagenèbre s’interroge sur son rétablissement, Hendaye aura bien du mal à constituer son pack pour le derby de dimanche.
En attendant, les frontaliers ont réussi l’essentiel : écarter Lourdes de leur route en vue de la qualification. Non sans mal, car les Bigourdans répondaient présent dans tous les secteurs et faisaient passer le frisson dans les travées un peu désertes d’Ondarraitz, Ecosse-France oblige.
Faire avec les valides
Si l’ouvreur Mathieu Pouey avait converti les bonnes occasions de but qui lui étaient offertes, Lourdes aurait gagné. Mais hier, la chance était du côté des Hendayais rescapés, qui parvenaient à préserver un capital acquis par l’opportunisme de Sallaber et Labéguerie.
Lourdes dominait en mêlée, moissonnait en touche, attaquait avec talent et conviction, mais Hendaye était héroïque, à l’image de Vial, l’arcade béante et le front bandé, ou de Labéguerie sortant complètement vidé après avoir marqué deux essais et chapardé des ballons importants en touche.
Avec l’humour réjouissant des Hendayais, l’entraîneur Daniel Larrechea lançait au coup de sifflet final : « nous n’aurons pas de problème pour former l’équipe dimanche prochain à Saint-Jean de Luz, il suffira de prendre les valides ».

François Trasbot
S-O du 14-03-2016

Daniel Larrechea
Entraîneur d’Hendaye
« C’est vrai que c’est une victoire à l’arraché, mais pour les entraîneurs il est très réconfortant de voir le coeur énorme dont ont fait preuve les joueurs dans la difficulté. C’est l’enseignement principal, et c’est très important. Le seul regret que j’ai, c’est dans le domaine de la conservation du ballon, il va falloir essayer de régler ça.