Equipe I : SH-Marmande

Merci les feux follets SH 36-18 US Marmande

HENDAYE - MARMANDE Croqués devant, les Hendayais ont décroché un bonus inespéré grâce à leur cavalerie
Hendaye 36
Marmande 18
LIEU Hendaye (stade Ondarraitz). SPECTATEURS 950 ARBITRE M. Bru (Armagnac-Bigorre) MI-TEMPS 15-15.
HENDAYE 5 essais, Cazet (2e), Bainçonau (7e), Berho (44e), Gaillardet (57e), Jimenez (75e), 4 transformations (2e, 44e 57e, 75e), et 1 pénalité (15e) de Bainçonau.
L’équipe : Bainçonau – Sallaber, Gaillardet, L. Mondela, Duboscq – (o) Jimenez, (m) Mahé – Garayar, Zubizarreta (cap), Le Calvez –Labarthe, Vial – Hiriart, Cazet, Larribe.
Rentrés en jeu : Berho, S. et F. Ibarburu, Labéguerie, Azpeitia, Laurent, Danjou.
Carton blanc : S. Ibarburu (63e).
MARMANDE 2 essais, Esclafer (20e), Wara (34e), 1 transformation de Broudiscou (34e), 1 drop (1e) et 1 Pénalité (49e) de Becat.
L’équipe : Fumey- Wara, Barbaras, Bula, Garrabos – (o) Becat, (m) Allant –Esclafer, Broudiscou, Bevilacqua – Moser, Marmié (cap) – Baffou, Taofifenua, Marchand.
Entrés en jeu : Le Goc, Bares, Pottier, Vaitanaki, Sogno, François, Fedrigo.
Carton jaune : Becat (30e).

Les Marmandais sont sportifs, ils ne faisaient pas la gueule à la sortie du terrain, et pourtant, il y avait de quoi ! Dominer en mêlée et en touche toute une partie, et repartir sans rien, c’est frustrant. En face, les Hendayais avaient le triomphe modeste, conscients que le bonus offensif qu’ils venaient de conquérir n’était pas tout à fait mérité.
Durant 80 minutes, la mêlée blanche fut mise au supplice par sa rivale, et l’essai inscrit par Taraiasi Wara à cinq minutes de la pause venait tout simplement d’une balle chipée en mêlée par les siens. Il faisait suite au premier essai visiteur, obtenu à la suite d’une décision osée de ne pas taper une pénalité idéalement placée. La pénaltouche choisie permettait à Corentin Esclafer de conclure dans l’en-but un groupé pénétrant ravageur.
Le moral à bloc pour le derby
La suite des évènements fut du même tonneau, mais les Marmandais, un peu justes derrière, ne purent concrétiser l’énorme travail de leur pack. Malmené devant, Hendaye trouva son salut chez ses feux follets. Premier exploit (7e minute), Clément Sallaber se fait une passe au pied et entend Jérôme Bainçonau, lancé, l’appeler. Coup de pied rasant de l’ailier, essai de l’arrière.
57e minute, l’ancien marmandais Rémi Gaillardet voit un trou de souris, s’y engouffre, et marque en bonne position. Enfin, Joanes Jimenez tue le match à cinq minutes de son terme, en inscrivant un essai de filou. On vient de vivre plusieurs temps de jeu où les uns et les autres se chapardent le ballon. A cinq mètres de la ligne, « Jim » fait une feinte de l’oeil qui cloue la défense et se hâte d’aplatir. « Quand on n’a plus les jambes (quel menteur !), on est obligé de jouer avec sa tête », confiera-t-il, hilare, après coup.
Avec ce succès à cinq points, dû à leur audace et à leur côté imprévisible, les Xuriak dépassent au classement leurs voisins luziens qui n’ont pas joué ce dimanche et aborderont le derby de samedi au Pavillon bleu avec un moral élevé.

François Trasbot
S-O du 22-02-2016

VESTIAIRES
Rémi Gaillardet (centre d’hendaye)
"Marquer contre Marmande, où j’ai joué et où je compte de nombreux amis, c’est chouette. Aujourd’hui (hier), la force d’Hendaye, c’était l’improvisation de ses arrières. Devant, nous avons souffert face un excellent pack, propre et performant. Nous avons au moins prouvé que nous pouvions jouer avec un minimum de ballons"