Equipe I : SH - CAL

SH 30 - 26 CAL

Heureux dénouement
HENDAYE - LANNEMEZAN
Bien qu’ayant le match en main, Hendaye a dû attendre la dernière seconde pour l’emporter
Hendaye 30
Lannemezan 26
LIEU Hendaye (stade Ondarraitz). SPECTATEURS 800. ARBITRE M. Laloo (Béarn). MI-TEMPS 16-16.
HENDAYE 4 essais de Dubosq (2e), F. Ibarburu (25e), Dudicourt (46e), Sallenave (80e+2),
2 transformations Bainçonau ; 2 pénalités Bainçonau (12e, 21e).
L’équipe Bainçonau - Duboscq, Gaillardet, Azpeitia, Sallaber - (o) Jimenez, (m) Laurent - Sallenave, Zubizarreta (cap), Labéguerie - Vial, F. Ibarburu - Hiriart, S. Ibarburu, Dudicourt.
Entrés en jeu : Berho, Imaz, Garayar, Labarthe, Mahé, L. Mondela, Danjou.
Cartons jaunes Dubosq (62e), Mahé (68e).
LANNEMEZAN 2 essais Viau (40e), Dubarry (72e) ; 2 transformations Dubarry ; 4 pénalités (23e, 29e, 35e, 64e) Dubarry.
L’équipe Belzunce - Ducau, Durancet, Dubarry, Viau - (o) Prat, (m) Cieutat - Plo, Pradaud, Père - Monto, Piques - Rixens, Pujo (cap), Portalier.
Entrés en jeu : Gabarre, Aspiroz, Trotta, Rouch, Cayrolle, Arne, Larran.

Vainqueur à l’aller à la dernière seconde, Hendaye a récidivé hier face à Lannemezan, lorsque Yannick Sallenave a inscrit l’essai de la victoire suite à un groupé pénétrant perforant, alors que l’arbitre regardait sa montre, et que les visiteurs se préparaient à fêter un joli hold-up. Car paradoxalement, après avoir eu le match en mains la plupart
du temps, les Xuriak ont dilapidé par indiscipline et imprécision le capital besogneusement accumulé.
On a cru au départ que cela serait facile, Hugo Duboscq ayant débloqué le compteur à l’issue d’une attaque grand large (2e, 5-0) et Franck Ibarburu ayant corsé l’addition en récupérant un ballon en touche mal négocié par les gars du plateau (25e, 16-3).
Pourtant, à la pause, les visiteurs avaient refait leur handicap grâce à leur buteur Nicolas Dubarry et à un contre mené d’une façon fantaisiste mais efficace. Le gag n’est pas la propriété exclusive des Basques (16-16).
Sallenave en libérateur
Echaudés, les Hendayais auraient dû comprendre que M. Laloo avait l’œil et que leur indiscipline pouvait leur jouer de sales tours. Au retour des vestiaires, ils enfonçaient le clou par Dudicourt, mais retombaient ensuite dans les approximations et les
fautes à répétition, contraignant l’arbitre à sortir les cartons. Ce qui devait arriver arriva, à 13 contre 15, et acculés sur leur ligne, les locaux voyaient l’intenable Dubarry marquer et transformer l’essai qui plaçait Lannemezan en tête pour la première fois. Et il ne restait que huit minutes à jouer (23-26).
C’était huit de trop pour les courageux montagnards. Une pénaltouche énorme provoquait un groupé pénétrant à cinq mètres de leur ligne, et le pack blanc, souvent malmené dans cet exercice, enclenchait cette fois la marche avant pour envoyer
Sallenave derrière la ligne. De quoi signer son huitième succès cette saison pour prendre la tête du championnat.

François Trasbot
Sud-Ouest du 25-01-2016

Yannick Lamour Entraîneur d’Hendaye
« Il aurait été injuste de perdre ce match, mais nous avons senti le vent du boulet. Nos efforts ont été récompensés, c’est l’enseignement que je tire. »

Jérôme Bainçonnau Arrière d’Hendaye
« Nous avons beaucoup tenté, et aussi commis beaucoup de fautes et d’imprécisions, moi le premier. Il va falloir remédier à cela, car nous nous en sortons d’extrême justesse après avoir dominé le match.