Equipe I : SH - Castelsarrasin

Quel Match ! SH 33 - 35 Castelsarrasin

Fatale dernière minute
HENDAYE - CASTELSARRASIN Le choc a bien eu lieu. Les visiteurs l’emportent de peu et conservent la tête de la poule
POULE 6
Hendaye 33
Castelsarrasin 35
LIEU Hendaye (stade Ondarraitz). SPECTATEURS 800 environ. ARBITRE M. Sanchez
(Pays Catalan). MI-TEMPS 12-15.
HENDAYE 4 essais de Labéguerie (25e), Sallaber (33e), Berho (41e), Danjou (70e), 2 transformations (25e, 41e), et 3 pénailtés (52e, 57e, 75e) de Bainçonau.
L’équipe : Chaudière – Danjou, L. Mondela, Gaillardet, Sallaber – (o) Bainçonau, (m) Azpeitia – Labéguerie, Lagenèbre (Moulay 30°), Sallenave – Vial, Zubizarreta (cap) – Hiriart, Berho, Larribe.
Entrés en jeu : S. et F. Ibarburu, Dudicourt, Ezpeleta, Jaubert, Laurent.
Carton jaune : Chaudière (60e).

CASTELSARRASIN 4 essais de Barres (11e, 63e), Limbert (16e), Begue (47e), 3 transformations (11e, 47e, 63e), et 3 pénalités (22e, 45e, 79e) de Barres.
L’équipe : Gendre – Barres, Rachou, Pignol, Limbert - (o) Cortes, (m) Begue (cap) - Gorcioaia, Clermont, Puigmal - Benac, Farner - Kouhati, Bournaleau, Bousignac. Entrés en jeu : Lavergne, D’Antona, Viguie, De-Remond, Laborie, Crubile, Kapanadze.
Carton jaune : Cortes (75e).

Quel match ! Même les plus chauds supporters d’Hendaye ont apprécié ! Et pourtant
on avait de quoi pester contre le mauvais sort dans la maison blanche.
À une minute de la fin, Hendaye mène d’un point lorsque le métronome Barres passe des 22 en biais une pénalité qui rentre après avoir heurté l’intérieur du poteau gauche.
Sur le renvoi, pénalité pour Hendaye aux 22 en biais. Dans la même situation, Bainçonau expédie le ballon à quelques centimètres du poteau gauche. Les visiteurs lèvent les bras, c’en est fini de l’invincibilité des Xuriak à Ondarraitz.
Aux botteurs le dernier mot
Avant d’en arriver aux louanges d’Alain Davin, entraîneur de Castelsarrasin (« Hendaye aurait pu gagner aussi bien que nous »), et à ce final en forme de pile ou face entre buteurs, le ballon avait bien pris l’air, et les défenses pas mal de courants d’air. Pris à leur propre jeu, les Hendayais encaissèrent deux essais splendides durant
le premier quart d’heure. Les Tarn-et-Garonnais jouaient tous les ballons très vite, empêchant le ballon de s’enterrer dans les rucks. Vifs et adroits, ils donnaient le ton dès la 11e en réussissant une splendide croisée au ras d’un maul, qui envoyait Barres entre les poteaux devant une défense blanche pétrifiée.
Sous l’impulsion de Sallaber, Bainçonau, puis Jaubert, les Hendayais montrèrent qu’eux aussi savaient jouer au large et marquer des essais.
Quatre séjours dans l’en-but de part et d’autre, il fallut donc les botteurs pour départager les belligérants. Dans cet exercice, la chance sourit aux audacieux visiteurs. On retiendra que dans les deux camps les avants savent jouer comme des arrières, et que ces derniers récoltent des cartons jaunes (Chaudière et Cortes), pour la plus grande joie du public. Des « brutes » comme cela, ça ne court pas les rues…

François Trasbot
Journal Sud-Ouest du 14-12-2015

LA DÉCLA’

Jean- Marc Zubizarreta
Capitaine d’Hendaye
« C’est frustrant de perdre sur un coup de dés, mais Castel’ mérite sa victoire. Ils ont parfaitement joué, et nous n’avons pas assez bien plaqué pour les empêcher de passer les bras. La qualité du match rend la défaite moins amère.