Equipe I : Casteljaloux - SH

Casteljaloux 22-36 SH Photos I.Ezpeleta et R.Martin

Un décisif coup d’accélérateur
CASTELJALOUX - HENDAYE Le Stade a profité d’une supériorité numérique, hier en fin de match, pour inscrire trois essais.
Casteljaloux 22
Hendaye 36
LIEU Casteljaloux (stade de Lirac). SPECTATEURS 600 environ. ARBITRE M.Darnaudet (Midi-Pyrénes). MI-TEMPS 12-13.
CASTELJALOUX 1 essai de Benazzi (42e) ; 1 transformation et 5 pénalités (6e, 16e, 32e, 39e,56e) de Hardelin.
L’équipe : Delage - Garbaye,Camaroque, Courcelle, Hardelin - (o) Gracia, (m)Bousquet - Jany, Prévitali, David - Prévot, Zago - Clave, Lauga, Dore.
Sont entrés en jeu : Oliveira, Benazzi, Baudas, Sinama, Lamssirine, Lafon, Foulquier. Carton jaune : Dore (64e).
HENDAYE 4 essais d’Azpeitia (25e), S. Ibarburu (66e), Jaubert-Alzate (70e, 74e) ; 2 transformations (25e, 66e) et 4 pénalités (9e, 13e,45e, 48e) de Jimenez.
L’équipe : Chaudière - Sallaber, Gaillardet, Modela, Danjou - (o) Jimenez, (m) Azpeitia - Audap, F. Ibarburu, Lagenebre - Vial, Zubizarreta - Ezpeleta, S. Ibarburu, Dudicourt. Sont entrés en jeu : Larribe, Hiriart, Moulay, Sallenave, Labeguerie, Jaubert Alzate, Bainconau.
Le Stade Hendayais a empoché hier le bonus offensif contre une équipe de Casteljaloux encore battue à domicile. Encore une fois, les Cadets ont dominé une
grande partie de la rencontre mais ils n’arrivent toujours pas à concrétiser leurs moments forts et font preuve de trop de passivité défensive dans les moments plus difficiles.
Comme contre les Tarn-et-Garonnais de Castelsarrasin, alors qu’ils menaient 22-19, l’indiscipline leur a coûté le match car ils ont encaissé trois essais durant les dix minutes d’infériorité numérique suite au carton jaune reçu par Christophe Dore (64e).
Les co-équipiers de Martin Lauga avaient fait ce qu’il fallait jusque-là pour disputer la victoire face à une opposition qui semblait moins dense que face au leader, la semaine précédente. Souvent dominateurs en conquête, les locaux ont mis leurs adversaires basques en position de marche arrière. Mais trop d’imprécisions et de fautes de mains ont rendu de nombreux ballons à des joueurs hendayais habiles à le faire circuler derrière.
L’essai de la révolte
Et sur un air de déjà-vu, c’est Hendaye qui marque le premier essai contre le cours du jeu. Trop laxiste, la défense locale ouvre un boulevard à Azpeitia bien servi par son deuxième ligne Vial. Pour marquer, les Cadets doivent s’en remettre à la botte de Vincent Hardelin, auteur de 17 points, et qui ramène les siens à un point au moment de changer de côté. Mais au regard de la domination locale, cela semble trop peu payé pour des Casteljalousains qui reviennent sur le pré regonflés à bloc sous l’impulsion notamment de Réda Benazzi qui sonne la révolte. Une poussée collective de toute son équipe l’envoie à l’essai (19-13,42e). Alors que l’horizon semble s’éclaircir pour Casteljaloux, c’est en fait le début de la fin. Les Hendayais reprennent l’initiative et deux pénalités de Jimenez en trois minutes leur suffisent à revenir. Puis vient le moment du carton jaune et dix minutes à jouer à 14. La sanction est immédiate. Hendaye organise à son tour un groupé qui avance cette fois-ci. C’est le talonneur Sébastien Iburburu qui pointe l’essai. Deux autres essais de Jaubert-Alzate en l’espace de cinq minutes complètent la prestation des Basques sur de belles actions initiées par le maître à jouer Bainçonau qui vient de rentrer en jeu.
Hendaye, 2e avec Saint-Jean-de-Luz, aura l’occasion de revenir sur le leader, Castelsarrasin, qu’il reçoit dimanche prochain.
Jérôme Laplace (correspondant Sud-Ouest local et dirigeant de Casteljaloux)