Equipe I : SH - BTS

Aux forceps SH 20 - 12 BTS

Bainçonau crucifie le BTS
Les Boucalais pourtant dominateurs s’inclinent sans avoir pu contrer le diable Bainçonau
Hendaye 20
Boucau-Tarnos 12
LIEU Hendaye (stade Ondarraitz). SPECTATEURS
1 000. ARBITRE M. Astié (Midi Pyrénées).
MI-TEMPS 10-3.
HENDAYE 2 essais Bainçonau (11e, 80e),
2 transformations et 2 pénalités (7e, 49e) Bainçonau.
L’équipe Chaudière - Sallaber, Gaillardet, Azpeitia, Bainçonau - (o) A. Mondela, (m)Laurent - F. Ibarburu, Lagenèbre, Sallenave - Vial, Zubizarreta (cap) - Ezpeleta, S.Ibarburu, Dudicourt.
Entrés en jeu : Larribe, Berho, Hiriart, Labéguerie, A. Ibarburu, Danjou, Discazeaux.
Carton blanc F. Ibarburu (19e). Carton jaune Bainçonau (57e).

BOUCAU-TARNOS 4 pénalités Betbeder (32e, 42e, 67e, 72e).
L’équipe Capoulun - Lagarde, Thomazo, Herrero, Iputcha - (o) Betbeder (cap), (m) Courtade - Mocho, Ospital, Leflem - Dejean, Mundubeltz - Boutaty, Courade-Bontemps, Gaye.
Entrés en jeu : J. et P. Haurieu, Sentenac Fernandes, Pourteau, Lassalle, Ruiz.

Les Noirs furieux et frustrés, les Blancs mécontents de leur propre rugby, le derby d’hier à Ondarraitz n’a fait que des malheureux, surtout les Boucalais privés in extremis du point de bonus défensif. Dominés dans les rucks, privés de ballon, les Hendayais auront moyennement apprécié la bière d’après match, leur permettant d’arroser quatre points et rien d’autre. Ou alors de fêter un holdup.
Du début à la fin, les visiteurs ont attaqué comme des morts de faim, avec une superbe férocité, échouant la plupart du temps pour des petites fautes qui, mises bout à bout, font une grosse désillusion. Et en face, il y avait Jérôme Bainçonau, auteur de tous les points de son équipe, et même du fait divers du match à l’heure de jeu. Dans ce viril affrontement entre gentlemen, on gardait jusque-là les mains aux poches.
Mais Bainçonau venait coller un ou deux marrons au talonneur Courade-Bontemps, son ex-coéquipier sous le maillot blanc. L’ailier sortait pour dix minutes.
« Comme nous en Fédérale 1 »
Cela dit, le vif argent hendayais a été le bourreau des visiteurs grâce à sa vista et ses jambes de feu. Il inscrivait deux essais dus en grande partie à la naïveté de la défense visiteuse. Le premier à la conclusion d’une double charge de Franck Ibarburu, le second sur une interception d’école, laissant la redoutable défense boucalaise désorientée. Deux erreurs payées au prix fort qui plongent le BTS dans une mauvaise
situation. Et pourtant, sur ce qu’on a vu hier, les Noirs méritent amplement leur place en Fédérale 2. Le sage centre hendayais Rémi Gaillardet observait : « C’est comme nous lorsque nous sommes montés en Fédérale 1. On perdait des matchs qu’on devait gagner, par manque d’expérience. Là, le BTS vient de remonter, il met tous
les bons ingrédients dans son jeu, mais il est victime de ces petits riens qui ne pardonnent pas. À ce niveau-là, toute faute se paye cash. »
François Trasbot
SO du 30-11-2015

VESTIAIRES
Maxime Berho (Talonneur d’Hendaye)
« La victoire est notre seule satisfaction. Pour le jeu, il faudra repasser. Nous n’avons jamais pu imposer notre rugby, nous n’avons fait que défendre, ce n’est pas terrible. »

Alain Betbeder (Capitaine du BTS)
« Nous sommes vraiment très frustrés. Nous ne ramenons aucun point alors qu’il y avait la place pour gagner. Nous avons eu le ballon, nous avons beaucoup attaqué
pour aucune récompense. »