Equipe I : réception de St Paul

OBJECTIF ATTEINT SH 62 - 10 St Paul

Festival offensif
HENDAYE - SAINT-PAUL-LÈS DAX
Victoire bonifiée des frontaliers à l’issue d’une rencontre de grande qualité offensive

LIEU Hendaye (stade Ondarraitz). SPECTATEURS 700. ARBITRE Mariano Salazar (Armagnac- Bigorre). MI-TEMPS 27-10.
HENDAYE 8 essais de Mondela (18e), Chaudière (20e), Rémi Gaillardet (35e, 80e), Bainçonau (56e, 77e), Audap (61e), Cazet (73e), 8 transformations et 2 pénalités (12e, 25e) de Jimenez.
L’équipe Chaudière - Sallaber, Jaubert, Rémi Gaillardet, Discazeaux - (o) Jimenez, (m)
Laurent (cap). Labarthe, Audap, Lagenèbre - Vial, Dejean - Eceizabarrena, Cazet, Dudicourt.
Entrés en jeu : Larribe, Ibarburu, Delmas, Garayar, Bainçonau, Azpeitia, Jaubert.
SAINT-PAUL 1 essai de B. Gaillardet (39e), 1 transformation et 1 pénalité (2e) de Diaz.
L’équipe Danguin - Darribet, B. Gaillardet, Boutet-Fernandez, Pires-Cabral - (o) Diaz,
(m) Dubun - Saint-Etienne (cap), Lafue, Lartigue - Douet, Bourrières - Faure, Paul, Aimar.
Entrés en jeu : Periat, Cazeaux, Queyron, Boyer, Lejeune, Minvielle, Danielo.

Avec les trombes d’eau des derniers jours et une météo pessimiste, le dimanche de rugby s’annonçait morose à Ondarraitz, mais miracle, il ne plut pas et la superbe pelouse hendayaise, qui avait absorbé toute eau indésirable, était une invitation au jeu de mouvement.
Les quarante-quatre joueurs qui se succédèrent sur le terrain répondirent à la tentation et le public médusé assista à un festival offensif général, sanctionné par neuf essais en tout, le score étant un peu lourd pour les visiteurs. « Les gars ont obtenu leur maintien dimanche dernier, ils se sont un peu relâchés » expliqua
l’entraîneur landais Jérôme Poulan.
Relâchement très relatif car, en sortant du terrain, l’Hendayais Rémi
Gaillardet, qui est de Saint-Paul, avouait. « Je suis complètement cuit.
Il y a eu un rythme endiablé du début à la fin, tout le monde est rôti. »
En inscrivant deux essais, le centre avait aussi remporté la partie privée
qui l’opposait à son cousin Benjamin (auteur du seul essai visiteur)
qui joue centre chez les banlieusards dacquois. Anecdotique certes, mais
révélateur de l’énorme envie qui animait les acteurs.
Hendaye remporta le duel de la conquête, avec notamment des groupés pénétrants dévastateurs et une mêlée granitique. Mais les avants blancs ne se contentèrent pas
de combattre. Vial, Labarthe, Audap et Lagenèbre, déchaînés, furent de
tous les bons coups et montrèrent qu’ils savaient jouer au ballon. Heureusement
car, en face, les « gros » étaient techniquement très au point et entreprenants.
Sans-faute de Jimenez
Le public se régala d’une superbe combinaison Labarthe-Lagenèbre qui expédia Chaudière à l’essai au coeur du premier acte. Pour le reste, la cavalerie hendayaise s’en donna à coeur joie, et quand on connaît l’appétit de ballon des Bainçonau, Sallaber, Discazeaux, Gaillardet, Mondela ou Azpeitia, on imagine ce que cela peut donner quand les ballons arrivent propres.
Heureusement pour Saint-Paul, plusieurs combinaisons, jouées un peu trop rapidement, entre Sallaber, Bainçonau et Chaudière, échouèrent d’un cheveu. Par contre, les visiteurs ne purent rien sur deux coups de rein victorieux de Bainçonau et
les coups de boutoir d’Audap et Cazet. Et si un homme réussit tout sans déchet dans ce match débridé, ce fut Jimenez qui réalisa un sans-faute dans son exercice d’artilleur, transformant tous les essais dont trois depuis la ligne de touche.
François Trasbot (SO du 02 mars)

Yannick Lamour
Entraîneur d’Hendaye
« On a vu un bon match parce que l’on a respecté l’adversaire et les fondamentaux du jeu. Tout n’a pas été parfait, mais il y eut de bien belles choses techniquement. Des jours comme cela, on est sur la bonne voie, ça donne envie de continuer à travailler. »