Equipe II Hendaye - Nafarroa

SH 19 - 0 NAFARROA Bonus offensif

Quel match !
Un grand coup de chapeau aux deux équipes qui ont produit un jeu largement au dessus du niveau habituel de fédérale B.
Devant une chambrée déjà nombreuse, les spectateurs ont été régalé par du beau rugby. Les Xuriak qui sont toujours invaincus depuis le début de la saison, se sont heurtés à une équipe de Nafarroa qui, bien que dominée en conquête et plus généralement dans tous les compartiments du jeu, a déployé une énergie extraordinaire en défense pendant quatre vingts minutes.
Il faudra attendre un bon quart d’heure pour que la défense visiteuse cède une première fois sur une relance de Cédric Dousse qui transperce le premier rideau défensif, qui transmet et sera à la conclusion pour un magnifique essai transformé par Antton Mondela. (7-0)
Les deux équipes jouent tous les ballons. Les Xuriak auront plusieurs occasions franches mais une petite faute à chaque fois les empêche de conclure. Pour les visiteurs, sevrés de ballons, la moindre occasion est jouée à fond. Le buteur visiteur ratera de peu une pénalité et la mi-temps est sifflée sur ce score très serré.
La deuxième mi-temps redémarre sur les même bases. Grosse domination des Xuriak et occupation du camp adverse. Mais Nafarroa ne baisse jamais les bras et sur une pénalité jouée rapidement, on pense que les jaunes vont marquer mais la défense veille et reprend le dernier attaquant à quelques mètres de la ligne d’essai qui restera inviolée.
Sur un ballon gagné en mêlée aux 22, départ de Mikel Aldalur dans le fermé et après plusieurs temps de jeu, Xabi Beaucoueste s’échappe au ras du regroupement pour marquer un essai volontaire, transformé par Antton Mondela. (58e 14-0).
Les visiteurs loin de baisser les bras, continuent sur le même tempo mais la défense des Xuriak est vigilante et monte vite. Nicolas Borde contre un coup de pied à suivre de son vis à vis, pousse au pied et marque l’essai du bonus après une course de 70m.
(72e 19-0).
Le match se termine sur une nouvelle victoire des Xuriak. Quel plaisir ! merci Messieurs.