Equipe I Hendaye - Nafarroa

SH 32 - 18 NAFARROA Un beau derby

La bonne affaire pour Hendaye
Le derby a tenu toutes ses promesses et la victoire est revenue à l’équipe la plus dominatrice

LIEU Hendaye (stade Ondarraitz). SPECTATEURS1 500. ARBITRE M.Tartini (MP). MITEMPS 12-0.
HENDAYE 2 essais de Audap (48e), Azpeitia(70e) ; 2 transformations et 6 pénalités (3e,18e, 22e, 40e, 54e, 80e) de Bainçonau.
Carton jaune : Labarthe (13e).
L’équipe : Bainçonau - Sallaber, Gaillardet, Ludovic Mondela, Discazeaux - (o) Jimenez, (m) Laurent (cap) - Sallenave, Audap, Labarthe - Dejean, Delmas - Hiriart, Cazet, Dudicourt.
Entrés en jeu : Pouyfaucin, Berho, Vial, Lagenèbre, Azpeitia, Chaudière, Danjou.

NAFARROA 2 essais de Matéo (64e), Gastambide (74e) ; 1 transformation (74e) et 2 pénalités (43e, 50e) de Gainçamburu
Cartons jaunes : Cachenaut (17e), Matéo(67e).
Carton blanc : Carricart (53e).
L’équipe : Cadot – Hiriart, Erguy, Goicoechea, Seychal - (o) Gueçaimburu, (m) Inarra - Lassalle, Cachenaut, Carricart - Gastambide, Frédéric Perez - Ospital, David Perez (cap), Alchourroun.
Entrés en jeu : Lucu, Mateo, Inchauspe, Queheillalt, Harlouchet, Pessans, Berterretche.

Caressé par un doux vent du sud, Ondarraitz a vécu un moment de rugby printanier au coeur de l’automne. Hommage soit rendu aux deux équipes qui ouvrirent le robinet
du début à la fin, à la grande satisfaction d’un public en joie qui criait haut et fort « on voit du jeu ». Au final, les blancs d’Hendaye, mieux organisés, plus solides sur les fondamentaux, sortirent vainqueurs de cette bataille de mouvement pimentée d’un total engagement.
Nombreuses pénalités
Venus en challengers, les gars de l’intérieur se comportèrent comme tel, multipliant les attaques à la main et faisant tout pour semer le doute dans le jeu mieux léché de ceux de la côte. Durant tout le premier acte, la défense dynamique et agressive des rouges brisa toutes les vagues d’assaut venues de la mer. Mais à ce jeu on laisse des plumes, sous forme de pénalités que Jérôme Bainçonau convertit en points sans trembler.
À la pause, le handicap des visiteurs était déjà significatif.
À la reprise, les Xuriak accéléraient et l’intenable feu follet Bainçonau réussissait une nouvelle percée dévastatrice, ponctuée d’un habile coup de pied par-dessus qui envoyait Pierre Audap à l’essai. La réplique venait par Mikel Mateo qui aplatissait en coin. Hendaye enfonça le clou grâce à Jon Azpeitia, à la suite d’une mêlée bien négociée, entraînant une réponse de Pettan Gastambide, concluant une contre
attaque qui avait traversé tout le terrain.

Le bonus défensif s’envole

« On dominait, mais nos rares erreurs défensives se sont payées cash. Nafarroa ne lâche jamais rien », remarquait après coup Jérôme Bainçonau. Vaillants à l’extrême,
souvent talentueux, les blancs et les rouges attendent avec impatience le match retour pour donner de l’air au ballon. En attendant, Hendaye fait une bonne affaire
en consolidant sa position en haut de classement, avec maintenant cinq points d’avance sur son rival. On comprend que Jérôme Bainçonau ait botté une pénalité à
l’ultime minute : l’important était de priver les visiteurs du bonus défensif. Mission accomplie.

François Trasbot
Journal S-O 24-11-14

Yannick Lamour, Entraîneur d’Hendaye
Il était capital de remporter cette rencontre. Je remarque que la densité physique a été
énorme, et que ça a envoyé du jeu du début à la fin. C’est rassurant pour la santé du rugby, on peut encore voir de superbes matchs avec deux équipes de qualité. Pour nous, c’est le quatrième succès consécutif, et c’est donc une bonne affaire. Il y a des jours où n’y’a pas lieu de critiquer quoi que ce soit.