Equipe I Argelès - Hendaye

Rugby champagne à Ossun Argelès 27 - 43 SH

Première à l’extérieur
ARGELES GAZOST-HENDAYE
Les Xuriak ont réalisé un festival offensif
Argeles Gazost 27
Hendaye 43
LIEU Ossun. ARBITRE M. Darche (Midi-Pyrénées).
MI-TEMPS 17-24.
ARGELÈS GAZOST 3 essais de Bernole (8e),Terreaux (22e), Cordier (65e), 3 tranformations et 2 pénalités de Lagardère (34e, 72e)
L’équipe : Lagardère - Terreaux, Bernole,Saint-Martin, Borrell - (o) Cordier, (m)Cantonnet - Marcou (cap), Lombard, N. Broueil- Nogué - Piques, Larroche - Zanibellato, Dupouey,Brosse.
Entrés en jeu : Azevedo, Vignelongue, Turon, Soussens, Véronèse, Deschamps,
Vergez.
HENDAYE 5 essais de Gaillardet (27e), Audap(31e), Bainçonau (51e, 80e), Lagenebre
(68e) ; 3 transformations (27e, 51e, 80e) et 4 pénalités de Bainçonau (3e, 14e, 18e,37e).
L’équipe : Bainçonau - Sallaber, Mondela,Gaillardet, Danjou - (o) Jimenez, (m) Laurent
(cap) - Labarthe, Audap, Sallenave - Delmas,Pueloto - Hiriart, Cazet, Larribe.
Entrés en jeu : Ibarburu, Dejean, Lagenebe, Zubizarreta, Labeguerie, Lavigne, Azpeita.
Les frontaliers avaient besoin de remporter un premier succès à l’extérieur après deux sorties infructueuses de rang. C’est ce qu’ils sont parvenus à faire grâce au talent de
leur arrière Bainçonau et à leur plus grande maîtrise dans le jeu. Après avoir inscrit une pénalité par leur arrière, Bernole interceptait un ballon dans ses 22 m et filait marquer. Ensuite, les visiteurs mieux organisés faisaient parler leur puissance,
poussaient à deux reprises leurs adversaires à la faute et grâce à leur buteur
Bainçonau, repassaient en tête. Terreaux se montrait le plus prompt dans l’en-but hendayais pour inscrire le deuxième essai local.
Pratiquement sur le renvoi, le centre basque Gaillardet permettait à son équipe de mener (16-14). Quelques minutes plus tard, nouveau mouvement de grande envergure
des Hendayais et cette fois, c’est le troisième ligne Audap qui filait à l’essai. Duel
ensuite de buteur, Bainçonau répondant juste avant la pause à une pénalité de Lagardère. A 24-17, les Basques profitaient de nombreux ballons de relance à cause d’un jeu au pied défaillant des Argelésiens et Bainçonau inscrivait un nouvel essai. La fin de rencontre était largement à l’avantage des Basques qui, désireux de se mettre définitivement à l’abri, mettaient le feu aux quatre coins du terrain et ils parvenaient à inscrire deux nouveaux essais qui privaient de bonus défensif les courageux montagnards.
Bruno Blèze-Pascau

Daniel Larrechea (Entraîneur d’Hendaye)
"Je suis très satisfait du résultat et de la manière employée pour décrocher ce succès à l’extérieur. Nous avons produit beaucoup de jeu et sans quelques erreurs d’inattention, on aurait même pu ramener un bonus offensif. Cette victoire nous permet également de garder le contact avec les meilleures équipes de la poule."


Première défaite à domicile, même si ce match se jouait à Ossun, contre une très belle équipe d’Hendaye qui n’a pas volé son succès.

Pour l’entraîneur, Pierre Lartigue : « Face à une équipe qui a un vécu de fédérale 1, nos joueurs se sont bien battus mais ils ont aussi commis pas mal d’erreurs qui ont été bien exploitées par nos adversaires. Ce match, c’était le tournant de notre saison, un succès et on pouvait viser le haut du tableau, une défaite et on se retrouve à lutter avec quatre, cinq équipes pour éviter la relégation. C’est dommage car, avec un jeu au pied plus efficace et surtout un respect des consignes que nous leur avions données, nous aurions pu au moins décrocher le bonus défensif ».

Pour Franck Rollès : « Ils avaient de grosses individualités et en particulier un arrière qui a été notre véritable bourreau et que l’on a bien fait briller à cause d’un jeu au pied déficient. Le prochain match, dimanche, ici, à Ossun, contre Saint-Paul-lès-Dax, sera déterminant pour notre avenir dans cette division ».

Pour Louisou Armary : « Ils étaient bien mieux organisés que nous, de ce fait ils ont eu de meilleures munitions qu’ils ont su très bien négocier. Nous n’avons pas démérité et il faudra garder ce même état d’esprit pour aborder les prochaines rencontres contre des adversaires plus à notre portée afin de garder nos distances avec les équipes relégables. ».

Le mot de la fin pour Grégory Piques : « Une belle équipe, bien en place, qui devrait remporter d’autres succès à l’extérieur. Nous avons fait notre possible, on a même longtemps cru qu’on était capables de grappiller le bonus défensif mais ils ont mieux fini le match que nous. C’est en bossant encore plus aux entraînements qu’on progressera et qu’on sera capables de faire mieux contre de tels adversaires. »

Bruno Blèze-Pascau