Equipe I Hendaye - Fleurance

SH 26 - 19 Fleurance

Un décollage parfait
Auteur d’une bonne entame, hier, les Hendayais se sont fait peur en se mettant à la faute

LIEU : Stade Ondarraitz à Hendaye
SPECTATEURS : 800 environ
ARBITRE : M. Laloo (Béarn)

HENDAYE 26 - 19 FLEURANCE
Mi-temps 17 - 6

Pour Hendaye : 2 essais de Discazeaux (4e et 30e), 2 transformations de Bainçonau, quatre pénalités de Bainçonau (40e, 58e) et Discazeaux (65e, 73e)
Pour Fleurance : 1 essai du pack (47e), une transformation et quatre pénalités de Dupouy (15e, 34e, 62e, 70e)

Hendaye n’a pas raté son décollage. Tandis que les avions passaient en rase-mottes au dessus d’Ondarraitz avant d’aller se poser à Fontarrabie.
Les Xuriak réalisaient une superbe entame de match. Première attaque grand champ, Jérôme Bainçonau délivre une merveille de coup de pied vers l’aile, et Jérémy Discazeaux, imprenable au rebond, va aplatir entre les barres. 25 minutes plus tard, c’est un lumineux une/deux avec Sébastien Laurent qui envoie encore Discazeaux à l’essai.
A cet instant, on se dit que rien ne peut arriver à ces Xuriak. Erreur !
Les frontaliers multiplient les fautes. A Fleurance on joue simple et sérieux : touche, groupé pénétrant, jeu au pied. Au fil des minutes, les visiteurs reviennent mais leur opiniâtreté n’aura aucun impact comptable. Simplement, les Hendayais, une fois de plus, auront vécu dans le stress jusqu’au bout.

Scott Murray rentre et sort
Dans les dernières minutes, Fleurance fit rentrer sa star, l’international écossais Scott Murray, 38 ans. Il ne sera resté qu’une poignée de minutes sur la pelouse d’Hendaye plage, l’arbitre l’ayant surpris en train de travailler son gauche en piston dans un ruck.
A la dernière seconde, Fleurance bénéficia d’une pénalité à 30m en face.
La pénaltouche ? impossible, l’arbitre sifflerait la fin sitôt le ballon sorti. Alors on joue à la main pour tenter d’arracher le nul. Sans succès.

François Trasbot
Sud-Ouest du 15/09

Il a dit :
Daniel Larrechea (entraîneur des arrières d’Hendaye)
"Nous avons réalisé une excellente première mi-temps, en faisant bien bouger le ballon. Ensuite, nous avons commis trop d’erreurs devant un adversaire de la puissance de Fleurance"