Cadets Hendaye - Coarraze-Nay

SH 19 - 10 Coarraze-Nay

Coup d’envoi par Carraze qui investit le camp Hendayais.
Premières attaques des visiteurs mais la défense des Xuriak est en place.
Suite à une pénalité les Xuriak viennent dans le camp visiteur et enchainent les temps de jeu jusqu’à provoquer une faute de Coarraze que Edouard Morin passe entre les poteaux des 22 à gauche (5e 3-0)
En ce début de partie, les Xuriak jouent juste et occupent bien le terrain par un très bon jeu au pied de Eneko Macicior.
Le jeu s’équilibre et les deux équipes n’hésitent pas à attaquer.
Coarraze se met à nouveau à la faute et Edouard Morin de 35m face porte le score à 6-0 (15e).
Sur un ballon gagné en sotie de mêlée dans leurs 22, les Xuriak attaquent plein champ jusqu’à l’aile. L’ailier Lavidalle déborde, tape à suivre pour lui-même, rattrape le ballon de volée et va marquer en coin un magnifique essai. (20e 11-0)
Mis en confiance par ce bon début de match, les Xuriak continuent à mettre la pression et occupent le camp adverse provoquant des fautes des visiteurs.
Sur une pénalité jouée à la main à 5 m de la ligne, les avants de Coarraze montrent leur puissance et marquent un essai. (30e 11-5)
L’arbitre siffle la mi-temps.
Sur le coup d’envoi, les visiteurs esaient d’attaquer mais la défense agressive des Xuriak permet de récupérer le ballon et d’attaquer. Un visiteur prend un carton rouge sévère pour un placage un peu haut et Coarraze joue à 14.
La domination des Xuriak est continue.
Sur une mêlée à 10m, départ du 8 Jéremy Domingues qui croise avec Azkonobieta qui sert Charles Taillebres qui donne à Marine Castaneda pour un essai en coin (8e 16-5).
Les visiteurs piqués au vif réagissent et font donner leurs avants qui vont marquer un nouvel essai sur un maul (11e 16-10).
Les visiteurs remis en confiance par cette réussite font feu de tous bois et investissent le camp des Xuriak. Ils s’en remettent à la puissance de leur pack et multiplient les mauls portés pour progresser.
Le jeu s’équilibre et les deux équipes montrent toujours autant d’envie. Sur une faute des visiteurs Edouard Morin passe sa troisième pénalité des 22m gauche (25e 19-10)
Fin du match et première victoire de ce groupe qui voit là la récompense du travail fourni depuis le début de la saison.