Equipe I Périgueux - Hendaye

Lourd mais en Progrès CAP 42 - 18 SH

le CAP passe entre les grosses gouttes

Sous le déluge hier soir, les Capistes sont parvenus à faire la différence dans les vingt dernières minutes (42-18).

Les Périgourdins avaient (déjà) besoin de se rassurer après leur piètre performance du week-end dernier à Lormont (22-22). C’est chose faite après la large victoire bonifiée acquise, hier soir, face à une pourtant opiniâtre équipe hendayaise (42-18). Un promu qui a cédé à l’heure de jeu en encaissant trois essais en un peu plus de dix minutes alors qu’il collait toujours aux basques des Capistes (21-18, 48e).

Que d’eau ! Menaçante tout l’après-midi, la pluie s’est invitée, hier soir au stade Rongiéras, quelques minutes seulement avant le coup d’envoi. Et avec elle, quelques inévitables fautes de mains - mais pas tant que cela au final - et glissades incontrôlées qui n’ont pas incité les deux équipes à se lancer dans de grandes envolées. Sous ce ciel gris, honneur aux buteurs en première période puisque Tallet (4/4) pour le CAP et Istèque côté basque (5/5), ont tous les deux réalisé un sans-faute - au contraire de leurs équipes, souvent sanctionnées par l’arbitre, notamment en mêlée - en transformant les nombreuses pénalités qui se sont présentées sous leurs crampons.

Les Basques y ont cru
Défensivement fragiles durant les quarante minutes initiales, les Périgourdins ont cependant fait preuve d’un réalisme offensif précieux en inscrivant le premier essai dès la 17e. Faisant suite à une percée de Zibzibadze qui servait Lafitte sur son aile gauche avant d’être repris, l’action rebondissait par l’intermédiaire de Brouqui puis Brindel qui transperçait le rideau basque pour aplatir (13-3). À la demi-heure de jeu, Manteaux doublait la mise en coin après avoir parfaitement négocié une longue et précise passe au pied d’André (21-9, 30e).

Tandis que les Hendayais se montraient toujours aussi menaçants dans le sillage de l’ex-Montabanais Istèque (21-18, 49e), le déluge d’eau s’abattant sur le stade Rongiéras après la pause coïncidait avec l’emballement du match par les coéquipiers de Costanzo. Manteaux (carton jaune pour une charge à retardement) et Labeguerie (faute) sortis pour dix minutes, les deux équipes se retrouvaient à 14. Moment choisi par les Capistes pour camper dans les 5 mètres adverses et récolter un essai de pénalité (28-18, 57e).

Mathieu à la 65e, après que Bainçonau a vu son petit coup de pied par-dessus contré, puis Lafitte à la 70e, auteur d’un joli numéro de funambule sur le bord de la touche, scellaient ensuite le large, et un brin sévère pour les Basques, premier succès du CAP cette saison.

SO du 15-09-2013