Equipe I Hendaye - Aramits

Hendaye 19 Aramits Asasp 6

Hendaye évite le piège.

JPEG - 204.1 ko

Desservis par la météo, les locaux ont finalement réussi à imposer leur jeu, hier après-midi. Désorganisés d’emblée par les blessures de ses deux flankers Lapeyre et Nouque, l’entente Aramits-Asasp fit bien ce qu’elle était venue faire : brouiller les cartes et saisir la moindre occasion de contre. Aidée il est vrai par les averses et un vent capricieux, elle y crut pendant une heure. Jusqu’à ce que le capitaine frontalier, Jean-Marc Zubizarreta, qui pilonnait leur ligne depuis un moment, ne parvienne à s’enfoncer dans la solide bûche que constituait la défense verte. A ce moment là seulement, les Hendayais purent respirer un peu. Car jusqu’alors, leur écrasante domination n’avait trouvé pour tout salaire que neuf points inscrits par la botte magique de Julien Le Gall alors qu’ils auraient dû compter trois essais au compteur à l’heure de la pause. Maladresses, ballon savonnette, précipitations, ils restaient dans le viseur d’Aramits, et surtout de ses buteurs. Lesquels ramenèrent le score à 9-6 au début du second acte en raison de fautes hendayaises commises au mauvais endroit, pas bien loin des perches. Sentant le vent du boulet, Jean-Marc Zubizarreta prit donc les choses en main et régla la question en quelques charges. Dès lors les visiteurs firent le forcing pour chiper un point de bonus défensif, mais ils comprirent à leur tour que les trombes d’eau ne faisaient pas les affaires des entrepreneurs. Et à la dernière minute, l’impitoyable Le Gall corsa l’addition avec une nouvelle pénalité, une manière élégante de sanctionner les trucs et astuces des visiteurs, utilisés tout au long de la rencontre. L’entraineur Philippe Feuillade résuma le match d’une phrase : "On a évité le piège, c’est l’essentiel".
François Trasbot
S-O du 15-10-12