Jean Prat : SH - Cognac

Des marrons pour des prunes SH 6 - 40 Cognac

Photos à venir

HENDAYE - COGNAC Mauvais match hier après-midi à Ondarraitz entre le dernier et le premier,émaillé de pignes et de cartons multicolores. Les Xuriak enchaînent une treizième défaite cette saison
Hendaye . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .6
Cognac-St-Jean-d’Angely ......... 40
Lieu Hendaye (Ondarraitz). Spectateurs 500. Arbitre M. Capdevielle (Normandie).
Mi-temps 3-5.
Hendaye 2 pénalités Bainçonau (31e, 48e).
L’équipe Chaudière - Bainçonau, Azpeitia, Etcheverry, Macicior - (o) Gaillardet, (m) Alcalde - C. Pinon, Bétachet, Carricaburu - Vial, Zubizarreta (cap) - Hiriart, Azpiroz, Landrodie.
Entrés en jeu : Eceizabarrena, Sanchez, Neisen, Dominguez, Sallenave, Gil, Morin, Gallais.
Carton blanc Neisen (68e), Sanchez (77e).
Cartons jaunes Zubizarreta (23e), C. Pinon (40e).
Carton rouge Azpiroz (48e).
Cognac-Saint-Jean-d’Angely 6 essais collectifs (28e, 43e, 65e), Bray-Aaron (73e, 77e, 80e) ; 5 transformations Cremoux (43e, 65e, 73e, 77e, 80e).
L’équipe Cremoux - Daunivucu, Cariat, Gillot, Bolavucu - (o) T ardy, (m) Entraygues - Jenkins, De Pauw (cap), Vatubua - Lavetanakoroi, Davetawalu - Hygonnet, Ardiaca, Derotte.
Entrés en jeu : Campergue, Battilana, Gateau, Bray-Aaron, Mounier, Chalard, Puleoto, Pageneau.
Cartons jaunes Bolavucu (6e), Davetawalu (23e).
Carton rouge Campergue (48e).

Public frustré et frigorifié, joueurs déçus, dirigeants en colère, seul l’arbitre normand Guilhem Capdevielle était content après le non-match entre la lanterne rouge et le leader, où l’on a vu pas mal de choses insolites, mais jamais de jeu. L’homme en tenue d’arbitre a sorti la valise de cartons, avec tout le charme chromatique de la collection. Hélas, les rappels à la raison sont demeurés sans effet, de même que les exhortations des bancs de touche.
« Arrêtez » hurlait à ses ouailles l’entraîneur charentais Christophe Hamacek, tandis que son homologue basque, Philippe Arrate, réclamait du jeu. Peine perdue. Guilhem Capdevielle appela à maintes reprises les deux capitaines pour faire la police et sortit même un carton sous le nez de Jean-Marc Zubizarreta.
Sans doute un peu de subtile pédagogie aurait eu meilleur effet sur les garnements. On sait en effet que ni les Basques ni les Charentais n’apprécient la répression, mais peuvent être sensibles à des arguments de bon sens.
Toujours est-il que pendant plus de 70 minutes, on ne vit que marrons, pignes et autres marmites ou boîtes, le tout accompagné d’un solide lot de cartons multicolores. À ce sujet, il semble, vu des tribunes, que les cartons rouges attribués à Théo Azpiroz et à Lionel Campergue à la 48e minute, auraient mérité d’autres destinataires. On ne dira pas qui, on ne va pas balancer les manieurs de glaives. En l’occurrence, l’arbitre a viré les deux turbulents talonneurs, c’est un choix qui aurait pu fonctionner, pas là.
Spectateurs partis au chaud
Lorsque les Charentais, venus chercher ce qu’ils ont obtenu, et c’est mérité, une victoire bonifiée, se sont réveillés, il ne restait plus qu’une poignée de minutes à jouer. Heureusement que le troisième ligne remplaçant, Aaron Bray, avait des fourmis dans les jambes et un gros appétit d’essais. Il réalisa un hat-trick qui aurait pu intéresser les spectateurs partis se réfugier au chaud, la cheminée étant plus attractive que ce pauvre match.
Les visiteurs, contrat comptable rempli, n’étaient pas très heureux et disaient en choeur en sortant du terrain qu’ils s’étaient beaucoup ennuyés. Les Xuriak, eux, ont quitté la pelouse la tête haute, ils ont tenu le leader en échec pendant plus d’une mi-temps et c’est tout à leur honneur. Après tout, ce n’était pas à eux de faire le jeu, ils ont mis un aimable désordre dans la rencontre et ça aurait pu payer si l’UCS ne s’était pas réveillée en sursaut.
François Trasbot

Jean-Marc Zubizarreta CAPITAINE D’HENDAYE
« Nos efforts, une fois de plus, n’ont pas été payés. Nous retirons au moins une satisfaction : personne n’a baissé les bras, nous n’avons jamais rendu les armes. »

Philippe Arrate ENTRAÎNEUR D’HENDAYE
« La victoire de UCS est normale. Mon regret, c’est que l’arbitre ait accordé les premiers essais des visiteurs entachés de fautes. »